La tourterelle des bois devrait à nouveau échapper à la chasse cette année !

La tourterelle des bois devrait à nouveau échapper à la chasse cette année !

Sauf revirement de dernière minute, trois oiseaux figurant sur la liste des espèces « chassables » seront à nouveau préservés des fusils pour la saison de chasse 2022-2023 : la tourterelle des bois, la barge à queue noire et le courlis cendré. Même si ces suspensions ne valent que pour une année, l’ASPAS vous invite à approuver les projets d’arrêtés en participant aux consultations publiques avant le 22 juillet !

Sur les 91 espèces chassables en France (triste record d’Europe), 26 sont considérées en mauvais état de conservation… Mais ces dernières années, grâce à des victoires devant les tribunaux et une pression au niveau européen, il y a eu quelques avancées encourageantes pour limiter l’acharnement contre les oiseaux les plus menacés.

Exemple le plus récent, le grand tétras, qui vient de bénéficier dans les Pyrénées d’une « protection » pour 5 ans, suite à une action en justice mené par un collectif d’associations. Il est permis d’espérer des décisions similaires pour d’autres oiseaux de montagne dont les effectifs ne cessent de s’effondrer, les lagopèdes et les tétras lyre notamment, mais ce n’est pas encore d’actualité.

Parmi les limicoles « chassables », le courlis cendré bénéficie d’un moratoire depuis la saison 2020-2021, suite à une victoire de la LPO devant le Conseil d’Etat. Cette espèce très sensible à la chasse a perdu 43% de ses effectifs depuis 1980 en Europe, raison pour laquelle les scientifiques de l’AEWA ont recommandé dès 2008 d’arrêter la chasse de cette espèce, ce que la France avait fait… pendant quelques années seulement.

La barge à queue noire, elle, a eu plus de chance, puisque la France applique la recommandation de moratoire de l’AEWA depuis 2008, même si pour une raison obscure elle préfère prendre un arrêté annuel pour interdire sa chasse plutôt que de s’engager dans la durée sur une véritable protection de l’espèce…

 

La tourterelle des bois, enfin, n’est vraiment tranquille que depuis la saison dernière, après que l’Europe a menacé la France de sanctions pour n’avoir pas respecté la Directive Oiseaux (un quota de chasse de 17 300 oiseaux avait été fixé pour la saison 2020-2021, heureusement suspendu grâce à une action de la LPO !). Cette espèce, abondamment chassée en France et en Espagne surtout, a connu un très fort déclin partout en Europe (moins 80% entre 1980 et 2015 !) en raison notamment de la raréfaction de son habitat naturel.

Participez aux consultations publiques avant le 22 juillet !

  • Dites « oui » à la suspension de la chasse de la barge à queue noire pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici
  • Dites « oui » à la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici
  • Dites « oui » à la suspension de la chasse de la tourterelle des bois pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici

© Photo d’en-tête : Fabrice Cahez

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]