La tourterelle des bois devrait à nouveau échapper à la chasse cette année !

La tourterelle des bois devrait à nouveau échapper à la chasse cette année !

MISE À JOUR DU 18/08/22 : la suspension de la chasse à la tourterelle des bois a été actée ! Cf l’arrêté du 4 août paru au Journal Officiel. Idem pour la barge à queue noire et le courlis cendré.

Sauf revirement de dernière minute, trois oiseaux figurant sur la liste des espèces « chassables » seront à nouveau préservés des fusils pour la saison de chasse 2022-2023 : la tourterelle des bois, la barge à queue noire et le courlis cendré. Même si ces suspensions ne valent que pour une année, l’ASPAS vous invite à approuver les projets d’arrêtés en participant aux consultations publiques avant le 22 juillet !

Sur les 91 espèces chassables en France (triste record d’Europe), 26 sont considérées en mauvais état de conservation… Mais ces dernières années, grâce à des victoires devant les tribunaux et une pression au niveau européen, il y a eu quelques avancées encourageantes pour limiter l’acharnement contre les oiseaux les plus menacés.

Exemple le plus récent, le grand tétras, qui vient de bénéficier dans les Pyrénées d’une « protection » pour 5 ans, suite à une action en justice menée par un collectif d’associations. Il est permis d’espérer des décisions similaires pour d’autres oiseaux de montagne dont les effectifs ne cessent de s’effondrer, les lagopèdes et les tétras lyre notamment, mais ce n’est pas encore d’actualité.

Parmi les limicoles « chassables », le courlis cendré bénéficie d’un moratoire depuis la saison 2020-2021, suite à une victoire de la LPO devant le Conseil d’Etat. Cette espèce très sensible à la chasse a perdu 43% de ses effectifs depuis 1980 en Europe, raison pour laquelle les scientifiques de l’AEWA ont recommandé dès 2008 d’arrêter la chasse de cette espèce, ce que la France avait fait… pendant quelques années seulement.

La barge à queue noire, elle, a eu plus de chance, puisque la France applique la recommandation de moratoire de l’AEWA depuis 2008, même si pour une raison obscure elle préfère prendre un arrêté annuel pour interdire sa chasse plutôt que de s’engager dans la durée sur une véritable protection de l’espèce…

 

La tourterelle des bois, enfin, n’est vraiment tranquille que depuis la saison dernière, après que l’Europe a menacé la France de sanctions pour n’avoir pas respecté la Directive Oiseaux (un quota de chasse de 17 300 oiseaux avait été fixé pour la saison 2020-2021, heureusement suspendu grâce à une action de la LPO !). Cette espèce, abondamment chassée en France et en Espagne surtout, a connu un très fort déclin partout en Europe (moins 80% entre 1980 et 2015 !) en raison notamment de la raréfaction de son habitat naturel.

Participez aux consultations publiques avant le 22 juillet !

  • Dites « oui » à la suspension de la chasse de la barge à queue noire pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici
  • Dites « oui » à la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici
  • Dites « oui » à la suspension de la chasse de la tourterelle des bois pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici

© Photo d’en-tête : Fabrice Cahez

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]