La tourterelle des bois devrait à nouveau échapper à la chasse cette année !

La tourterelle des bois devrait à nouveau échapper à la chasse cette année !

MISE À JOUR DU 18/08/22 : la suspension de la chasse à la tourterelle des bois a été actée ! Cf l’arrêté du 4 août paru au Journal Officiel. Idem pour la barge à queue noire et le courlis cendré.

Sauf revirement de dernière minute, trois oiseaux figurant sur la liste des espèces « chassables » seront à nouveau préservés des fusils pour la saison de chasse 2022-2023 : la tourterelle des bois, la barge à queue noire et le courlis cendré. Même si ces suspensions ne valent que pour une année, l’ASPAS vous invite à approuver les projets d’arrêtés en participant aux consultations publiques avant le 22 juillet !

Sur les 91 espèces chassables en France (triste record d’Europe), 26 sont considérées en mauvais état de conservation… Mais ces dernières années, grâce à des victoires devant les tribunaux et une pression au niveau européen, il y a eu quelques avancées encourageantes pour limiter l’acharnement contre les oiseaux les plus menacés.

Exemple le plus récent, le grand tétras, qui vient de bénéficier dans les Pyrénées d’une « protection » pour 5 ans, suite à une action en justice menée par un collectif d’associations. Il est permis d’espérer des décisions similaires pour d’autres oiseaux de montagne dont les effectifs ne cessent de s’effondrer, les lagopèdes et les tétras lyre notamment, mais ce n’est pas encore d’actualité.

Parmi les limicoles « chassables », le courlis cendré bénéficie d’un moratoire depuis la saison 2020-2021, suite à une victoire de la LPO devant le Conseil d’Etat. Cette espèce très sensible à la chasse a perdu 43% de ses effectifs depuis 1980 en Europe, raison pour laquelle les scientifiques de l’AEWA ont recommandé dès 2008 d’arrêter la chasse de cette espèce, ce que la France avait fait… pendant quelques années seulement.

La barge à queue noire, elle, a eu plus de chance, puisque la France applique la recommandation de moratoire de l’AEWA depuis 2008, même si pour une raison obscure elle préfère prendre un arrêté annuel pour interdire sa chasse plutôt que de s’engager dans la durée sur une véritable protection de l’espèce…

 

La tourterelle des bois, enfin, n’est vraiment tranquille que depuis la saison dernière, après que l’Europe a menacé la France de sanctions pour n’avoir pas respecté la Directive Oiseaux (un quota de chasse de 17 300 oiseaux avait été fixé pour la saison 2020-2021, heureusement suspendu grâce à une action de la LPO !). Cette espèce, abondamment chassée en France et en Espagne surtout, a connu un très fort déclin partout en Europe (moins 80% entre 1980 et 2015 !) en raison notamment de la raréfaction de son habitat naturel.

Participez aux consultations publiques avant le 22 juillet !

  • Dites « oui » à la suspension de la chasse de la barge à queue noire pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici
  • Dites « oui » à la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici
  • Dites « oui » à la suspension de la chasse de la tourterelle des bois pour la saison 22-23 ! Pour participer, c’est ici

© Photo d’en-tête : Fabrice Cahez

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]