Tourterelle des bois : sauvée des fusils pour la saison 2021-22 !

Tourterelle des bois : sauvée des fusils pour la saison 2021-22 !

L’arrêté ministériel du 19 août confirme la suspension de la chasse pour cette espèce menacée jusqu’au 30 juillet 2022. Une excellente nouvelle !

Début août, l’ASPAS vous invitait à participer à la consultation publique du ministère de la Transition écologique pour l’encourager à suspendre la chasse de la tourterelle des bois. Au total, le site a enregistré 12457 commentaires. Merci pour votre mobilisation !

Espèce figurant sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN*, la tourterelle des bois a perdu 44% de sa population ces 10 dernières années, notamment en raison de la disparition de son habitat, mais aussi de sa chasse et de son braconnage.

Compte tenu du mauvais état de conservation de l’espèce, un plan de gestion est en cours d’élaboration à l’échelle européenne. Dans ce cadre, la Commission a demandé aux États Membres de suspendre la chasse de cette espèce faute de quoi elle saisirait à leur encontre la Cour de justice de l’Union européenne. L’Espagne, pays où la tourterelle des bois subit la plus forte pression de chasse, s’était déjà mise en conformité, comme l’ASPAS vous l’annonçait le 1er juillet dernier (lire ici).

Pour une fois, le gouvernement français s’est plié aux injonctions européennes plutôt qu’au lobby de la chasse, et c’est une très bonne chose. Rappelons qu’en 2020, le ministère avait autorisé un quota de chasse de 17 460 oiseaux, et ce malgré une forte opposition citoyenne lors de la consultation publique (77% d’avis contre) et la préconisation par les experts d’un moratoire pur et simple (lire notre article à ce sujet). Heureusement, le Conseil d’Etat avait annulé l’arrêté deux semaines plus tard, suite à un recours de la LPO auquel s’est associé One Voice, ce qui a permis de préserver plusieurs milliers d’oiseaux.

Après la barge à queue noire et le courlis cendré, la tourterelle des bois rejoint donc la short-list des espèces « gibier » dont la chasse n’est plus permise pour des motifs de conservation des espèces.

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]