• Pourquoi il faut interdire le déterrage des blaireaux en France

    Le déterrage des blaireaux, cruel par tradition

    Chaque année, 12 000 blaireaux sont tués directement au terrier par les chasseurs pratiquant la vénerie sous terre. Acculés et mordus par des petits chiens introduits dans une entrée de terrier, les blaireaux subissent pendant des heures terreur et stress intense,Lire la suite

  • Goupil 137 – Printemps 2019

    Retrouvez toute l’actualité de l’ASPAS dans Goupil, le magazine trimestriel réservé aux adhérents de l’association. Au sommaire du numéro 137 : Dossier : Sauvons les putois !, Renard, bientôt son heure de gloire ?, Chasse et politique : le vent serait-il entrain de tourner ?, La France toujours en guerre contre les loups, Vercors Vie Sauvage : une nouvelle marche à franchir, etc.Lire la suite

  • Le futur Office français de la biodiversité menacé par les lobbies de la chasse

    Plusieurs dizaines d’associations de protection de la nature et des animaux co-signent un communiqué commun, à l’initiative de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), en réaction au vote des Sénateurs des 11 et 12 avril 2019, qui ont complètement dénaturé le projet de loi consacrant la fusion entre l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et l’Agence Française de la Biodiversité.Lire la suite

Un couple risque 1 500 euros d’amende pour avoir libéré un corbeau d’une cage-piège

Alors que le ministère de la Transition écologique révélera d’ici quelques semaines la liste, renouvelée tous les 3 ans, des « animaux susceptibles d’occasionner des dégâts » (ex « nuisibles »), l’ASPAS a été informée d’un fait divers peu commun concernant un couple de Bourguignons, convoqués devant le tribunal pénal parce qu’ils ont libéré un corbeau pris dans un piège. Lire la suite