Un nouveau drame de la chasse, le scandale continue

Un nouveau drame de la chasse, le scandale continue

Samedi 5 novembre, à Contrevoz dans l’Ain, un ramasseur de champignons est tué par un chasseur. Ce nouveau drame de la chasse fait suite à une interminable liste d’accidents de chasse qui ont coûté la vie à des promeneurs, vététistes, cyclistes et autres usagers de la nature ces dernières années. Si rien n’est fait dans les meilleurs délais pour que ces tragédies à répétition ne cessent de se reproduire, l’ASPAS saisira les juridictions internationales compétentes.

La chasse est l’activité de loisir la moins règlementée de France pour ce qui est de la sécurité : 

– Aucune règle nationale ne réglemente  la chasse autour des habitations !

– La France est le seul pays d’Europe où l’on chasse tous les jours de la semaine 

– Aucun texte législatif ou règlementaire n’encadre cette activité qui chaque année tue des dizaines de personnes et en blesse 200 à 300 !

La loi chasse 2000 avait prévu qu’un décret fixerait les mesures de sécurité liées à la chasse. Ce décret n’a jamais été pris eten 2008, la loi chasse dite « Poniatowski » supprimait même cet article de loi.

 Le 10 février 2010, l’ASPAS remettait une pétition comptant 251 667 signatures à Jean-Louis Borloo, pour demander que des mesures de sécurité soient rapidement prises et que le dimanche soit un jour non chassé sur l’ensemble du territoire français, afin que les usagers de la nature puissent profiter, au moins une journée par semaine, d’un minimum de sécurité.

Le ministère de l’Écologie a alors réuni, le 10 septembre 2010, un groupe de travail qui devait faire des propositions. Mais depuis, ce groupe de travail n’a jamais été re-convoqué et les « bonnes intentions » du Ministre sont tombées aux oubliettes ! 

Depuis le début de la saison de chasse (il y a seulement un mois et demi), au moins une quarantaine d’accidents de chasse ont eu lieu dont une dizaine d’entre eux a fait des victimes parmi les non chasseurs.

Alors que deux nouvelles lois « chasse » sont actuellement à l’ordre du jour du Sénat et de l’Assemblée Nationale, aucun de ces deux projets de loi n’aborde cette question pourtant plus que jamais d’actualité.

L’ASPAS exige que le loisir chasse soit encadré par des mesures de sécurité qui prennent en compte les chasseurs, mais aussi les non chasseurs, et que le dimanche soit un jour non chassé. Faute d’un minimum de présence de la part du gouvernement français, l’association envisage donc de saisir les autorités compétentes.

 

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]