Un demi-million d’euros de dons de citoyens pour une nature libre et sauvage !

Un demi-million d’euros de dons de citoyens pour une nature libre et sauvage !

Comme les cathédrales, les rivières et les forêts sont des échantillons irremplaçables de la beauté du monde. En quelques mois, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a déjà recueilli plus d’un demi-million de dons, provenant de plus de 4800 citoyens mobilisés pour financer une Réserve de Vie Sauvage® et ainsi protéger concrètement la nature.

Face à l’effondrement alarmant de la biodiversité et à la destruction croissante des habitats naturels, l’ASPAS a choisi d’agir en créant des Réserves de Vie Sauvage® : des territoires naturels laissés en libre évolution, sans chasse ni exploitation forestière ou agricole, dans l’intérêt de la seule vie sauvage. Ce qui n’exclue pas la présence humaine, mais offre à tous de précieux havres de paix.

Fort du succès des premières Réserves situées dans la Drôme, l’Hérault et les Côtes d’Armor, l’ASPAS a souhaité se donner les moyens d’un projet encore plus ambitieux : l’acquisition, en plein cœur du Vercors, d’un écrin de nature de près de 500 hectares. Pour cela, et pour la première fois dans son histoire, l’association a lancé un appel au financement participatif fin septembre 2018 via la plateforme HelloAsso.

Six mois plus tard, l’opération s’avère être un véritable succès, puisque la barre des 500 000 euros de dons sur cette seule plateforme a été franchie ! La collecte, qui continue, figure parmi le Top 5 des meilleures collectes sur HelloAsso, tout projet et thème confondus, et elle occupe même la 1re place dans la catégorie des projets environnementaux.

Au-delà du projet Vercors Vie Sauvage, cette immense mobilisation citoyenne montre à quel point les Français sont sensibles à la question de la protection de la nature, et désireux d’agir face à l’inaction du gouvernement.

Les RVS® : des ilots de résistance face à la 6e extinction de masse

Les scientifiques sont formels : la planète subit la 6e extinction de masse. Face à ce constat accablant, que fait l’État français ? Bien peu. Moins de 1 % de l’Hexagone bénéficie d’une protection en faveur de la nature (Parcs Nationaux, Réserves Naturelles, Réserves de biosphère intégrales, etc.). Et même dans ces espaces protégés, la chasse, l’élevage et l’exploitation forestière sont le plus souvent autorisées ! Destructions des habitats, prélèvements inconsidérés, absence de grands prédateurs, dérangement et appauvrissement… amputent des pans entiers de notre diversité biologique.

Pour Madline Rubin, directrice de l’ASPAS, « l’urgence est donc de préserver des espaces de vraie nature libre, où la vie sauvage se développe à l’abri de toute contrainte humaine. Les Réserves de Vie Sauvages® de l’ASPAS répondent à une forte attente sociétale et à une nécessité écologique. »

Télécharger le dossier de presse

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]