Tir dune louve

Tir dune louve

Monsieur le Ministre, 
Nous nous permettons de vous solliciter au sujet du « tir de prélèvement » d’une louve réalisé le 18/06/13 sur la commune de Duranus (06) dans le cadre de l’arrêté pris par le préfet des Alpes-Maritimes le 31/05/13. Nous avions appris de source sûre que la louve abattue était la louve « alpha » de la meute présente (femelle dominante), que cette louve était allaitante, et qu’elle allaitait vraisemblablement cinq louveteaux. Ce fait n’a pas été communiqué par le préfet, et ce malgré notre demande d’information faite auprès de lui le 24/06/13 par courrier recommandé avec accusé de réception. Votre prédécesseur, Mme Batho, nous avait notifié par un courrier de son chef de cabinet le 01/07/13 que notre demande serait signalée au préfet. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse. 

Monsieur le Ministre, nous réitérons ici notre demande d’information en vous remerciant de bien vouloir nous communiquer les circonstances exactes de ce « prélèvement ». 

Nous vous rappelons que le Plan National Loup prévoit que « tout au long de la mise en oeuvre du plan, les services de l’État veillent à véhiculer une information réactive, la plus juste et la plus transparente possible sur la population de loup et sur l’ensemble du dispositif mis en place ». 

A cette époque de l’année, les louveteaux orphelins ne peuvent pas survivre. L’abattage de cette louve se traduit donc par l’élimination de plusieurs loups. Si cette Ativan Online louve était allaitante, nous demandons à ce que les louveteaux condamnés soient déduits du plafond des « prélèvements » de 24 loups établi pour l’année en cours. 

De plus, si l’abattage d’une louve allaitante a relevé d’une volonté délibérée, nous considérons que ceci entre en contradiction avec le Plan National Loup qui prévoit que « les interventions sur la population de loups ne devront pas remettre en cause […] le maintien d’un réseau fonctionnel de ZPP » (« zones de présence permanente » : les meutes). 

Enfin, nos associations réaffirment leur opposition totale aux « tirs de prélèvement » qui ne résolvent en rien les difficultés que peuvent rencontrer certains éleveurs. Nous vous exhortons à mettre en oeuvre une réelle volonté de favoriser une cohabitation saine entre les activités pastorales et le loup. 

Dans l’espoir d’instaurer avec vous une relation de confiance, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de nos respects les plus profonds. 

Les signataires : 

ASPAS – Association pour la Protection des Animaux Sauvages 
FERUS – Association pour la conservation du loup, de l’ours et du lynx en France 
GEML – Groupe d’étude des Mammifères de Lorraine 
LPO PACA – Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence-Alpes-Côte d’Azur 
SFEPM – Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères 
WWF – Fonds Mondial pour la Nature 

Contacts : Jean-François Darmstaedter – FERUS – 06 30 20 59 64, Pierre Rigaux – SFEPM/LPO PACA – 06 84 49 58 10 

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…