Tir dune louve

Tir dune louve

Monsieur le Ministre, 
Nous nous permettons de vous solliciter au sujet du « tir de prélèvement » d’une louve réalisé le 18/06/13 sur la commune de Duranus (06) dans le cadre de l’arrêté pris par le préfet des Alpes-Maritimes le 31/05/13. Nous avions appris de source sûre que la louve abattue était la louve « alpha » de la meute présente (femelle dominante), que cette louve était allaitante, et qu’elle allaitait vraisemblablement cinq louveteaux. Ce fait n’a pas été communiqué par le préfet, et ce malgré notre demande d’information faite auprès de lui le 24/06/13 par courrier recommandé avec accusé de réception. Votre prédécesseur, Mme Batho, nous avait notifié par un courrier de son chef de cabinet le 01/07/13 que notre demande serait signalée au préfet. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse. 

Monsieur le Ministre, nous réitérons ici notre demande d’information en vous remerciant de bien vouloir nous communiquer les circonstances exactes de ce « prélèvement ». 

Nous vous rappelons que le Plan National Loup prévoit que « tout au long de la mise en oeuvre du plan, les services de l’État veillent à véhiculer une information réactive, la plus juste et la plus transparente possible sur la population de loup et sur l’ensemble du dispositif mis en place ». 

A cette époque de l’année, les louveteaux orphelins ne peuvent pas survivre. L’abattage de cette louve se traduit donc par l’élimination de plusieurs loups. Si cette Ativan Online louve était allaitante, nous demandons à ce que les louveteaux condamnés soient déduits du plafond des « prélèvements » de 24 loups établi pour l’année en cours. 

De plus, si l’abattage d’une louve allaitante a relevé d’une volonté délibérée, nous considérons que ceci entre en contradiction avec le Plan National Loup qui prévoit que « les interventions sur la population de loups ne devront pas remettre en cause […] le maintien d’un réseau fonctionnel de ZPP » (« zones de présence permanente » : les meutes). 

Enfin, nos associations réaffirment leur opposition totale aux « tirs de prélèvement » qui ne résolvent en rien les difficultés que peuvent rencontrer certains éleveurs. Nous vous exhortons à mettre en oeuvre une réelle volonté de favoriser une cohabitation saine entre les activités pastorales et le loup. 

Dans l’espoir d’instaurer avec vous une relation de confiance, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de nos respects les plus profonds. 

Les signataires : 

ASPAS – Association pour la Protection des Animaux Sauvages 
FERUS – Association pour la conservation du loup, de l’ours et du lynx en France 
GEML – Groupe d’étude des Mammifères de Lorraine 
LPO PACA – Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence-Alpes-Côte d’Azur 
SFEPM – Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères 
WWF – Fonds Mondial pour la Nature 

Contacts : Jean-François Darmstaedter – FERUS – 06 30 20 59 64, Pierre Rigaux – SFEPM/LPO PACA – 06 84 49 58 10 

Dernières actualités

18.05.2022

Dites NON aux effarouchements d’ours !

L’ASPAS appelle toutes les personnes favorables à la protection des ours dans les Pyrénées à participer à la consultation publique avant le 19 mai 2022 sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. Contrairement aux années précédentes, cet arrêté sera sans limitation de durée !  Commencez votre texte par : “Je suis contre l’arrêté autorisant […]

09.05.2022

Engagement Animaux 2022 : CAP sur les Législatives !

30 ONG dont l’ASPAS font appel à votre mobilisation pour engager un maximum de candidats aux élections législatives sur 22 mesures prioritaires pour les animaux. Découvrez les actions proposées aux citoyens pour soutenir la campagne Engagement Animaux 2022 ! https://www.youtube.com/watch?v=sZW8GFCZ-Y4 Les 577 députés élus le 19 juin 2022 auront la responsabilité, dans le cadre de leur mandat, d’améliorer la […]

28.04.2022

Macron II : après la chasse aux voix, la voie aux chasseurs

À l’heure où Emmanuel Macron entame son nouveau mandat de Président, ses liens avec le lobby de la chasse posent question.   Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées…  La lettre du président Macron adressée à Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, à quelques jours du premier […]

08.04.2022

Emmanuel Macron : avec vous… les chasseurs !

Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées, retour des chasses traditionnelles, dégâts de cochongliers payés avec les impôts des citoyens… Dans une lettre de séduction adressée le 6 avril 2022 à Willy Schraen, le président de la République candidat à sa réélection retourne à la pêche aux voix des chasseurs […]

05.04.2022

Des cerfs sika en liberté en France, une réalité depuis 40 ans !

Début avril, l’ASPAS a fait l’objet de critiques parfois virulentes de la part de chasseurs, suite à l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, dans le Vercors, un ancien enclos de chasse devenu propriété de l’association. Nous nous sommes expliqués sur la situation dans un article publié le 31 mars (à lire ici). D’une extrême mauvaise foi, ces […]