25% daccidents de chasse en plus ! Les chasseurs mentent, l’État laisse faire

25% daccidents de chasse en plus ! Les chasseurs mentent, l’État laisse faire

L’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) vient de rendre public son rapport sur les accidents de chasse pour la saison 2012-2013. Le bilan est sans appel : 25% d’accidents en plus. Pourtant, ce bilan semble satisfaire l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et la Fédération Nationale des Chasseurs qui, dans un communiqué de presse commun d’un rare cynisme, titrent : « Des chiffres dans la moyenne des cinq dernières années »…

On compte 179 accidents contre 143 pour la saison précédente. Le nombre d’accidents mortels augmente lui aussi de façon alarmante : 21 contre 16 pour la saison 2011-2012, 18 en 2010-2011, 19 en 2009-2010. Les non chasseurs sont de plus en plus nombreux à être victimes de ce loisir sans partage : 14% des accidents concernent des non chasseurs (promeneurs, automobilistes, vigneron…) contre 10% pour la saison 2011-2012.

Ne reculant devant aucune mauvaise foi, l’ONCFS et la FNC minimisent. Ils s’étaient déjà illustrés l’an dernier avec un communiqué de presse qui annonçait frauduleusement : « De moins en moins d’accidents graves », alors que les accidents de chasse étaient passés de 131 en 2010-2011 à 143 en 2011-2012 !

L’ASPAS réitère aujourd’hui les revendications qu’elle porte depuis des années pour qu’enfin des mesures de bon sens soient prises et encadrent la chasse et les chasseurs :

  • pas de chasse le dimanche, comme c’est le cas dans de nombreux pays d’Europe (plus de la moitié des accidents ont lieu le dimanche),
  • responsabilités pénales des dirigeants des structures cynégétiques,
  • instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations (mesure qui n’existe plus depuis 1982 sur la moitié du territoire national),
  • établissement d’une réglementation nationale pour encadrer la sécurité liée à la chasse (il n’existe plus aucun texte législatif ou règlementaire en application en France !),
  • examen régulier de la vue pour les chasseurs.

L’ASPAS demande aussi qu’il soit enfin mis une véritable séparation entre l’ONCFS (établissement public à caractère administratif, regroupant quelque 1 200 fonctionnaires et agents de l’État, géré depuis 2003 par un Conseil d’Administration où les chasseurs sont majoritaires) et les structures associatives du monde de la chasse. Cette situation, régulièrement dénoncée par la Cour des Comptes, atteint désormais son paroxysme avec le traitement injustifiable qui est fait de la situation dramatique de tous ces morts, de tous ces accidents graves qui entraînent des handicaps à vie.

L’ASPAS demande au gouvernement d’assumer ses responsabilités envers le monde de la chasse en réorganisant comme il se doit son établissement public, en le retirant des mains du lobby de la chasse, et en adoptant des réglementations permettant d’encadrer la sécurité liée à la chasse. L’intégration de l’ONCFS dans la future Agence Française de la Biodiversité pourrait être une réponse à cet état de fait.

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]