25% daccidents de chasse en plus ! Les chasseurs mentent, l’État laisse faire

25% daccidents de chasse en plus ! Les chasseurs mentent, l’État laisse faire

L’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) vient de rendre public son rapport sur les accidents de chasse pour la saison 2012-2013. Le bilan est sans appel : 25% d’accidents en plus. Pourtant, ce bilan semble satisfaire l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et la Fédération Nationale des Chasseurs qui, dans un communiqué de presse commun d’un rare cynisme, titrent : « Des chiffres dans la moyenne des cinq dernières années »…

On compte 179 accidents contre 143 pour la saison précédente. Le nombre d’accidents mortels augmente lui aussi de façon alarmante : 21 contre 16 pour la saison 2011-2012, 18 en 2010-2011, 19 en 2009-2010. Les non chasseurs sont de plus en plus nombreux à être victimes de ce loisir sans partage : 14% des accidents concernent des non chasseurs (promeneurs, automobilistes, vigneron…) contre 10% pour la saison 2011-2012.

Ne reculant devant aucune mauvaise foi, l’ONCFS et la FNC minimisent. Ils s’étaient déjà illustrés l’an dernier avec un communiqué de presse qui annonçait frauduleusement : « De moins en moins d’accidents graves », alors que les accidents de chasse étaient passés de 131 en 2010-2011 à 143 en 2011-2012 !

L’ASPAS réitère aujourd’hui les revendications qu’elle porte depuis des années pour qu’enfin des mesures de bon sens soient prises et encadrent la chasse et les chasseurs :

  • pas de chasse le dimanche, comme c’est le cas dans de nombreux pays d’Europe (plus de la moitié des accidents ont lieu le dimanche),
  • responsabilités pénales des dirigeants des structures cynégétiques,
  • instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations (mesure qui n’existe plus depuis 1982 sur la moitié du territoire national),
  • établissement d’une réglementation nationale pour encadrer la sécurité liée à la chasse (il n’existe plus aucun texte législatif ou règlementaire en application en France !),
  • examen régulier de la vue pour les chasseurs.

L’ASPAS demande aussi qu’il soit enfin mis une véritable séparation entre l’ONCFS (établissement public à caractère administratif, regroupant quelque 1 200 fonctionnaires et agents de l’État, géré depuis 2003 par un Conseil d’Administration où les chasseurs sont majoritaires) et les structures associatives du monde de la chasse. Cette situation, régulièrement dénoncée par la Cour des Comptes, atteint désormais son paroxysme avec le traitement injustifiable qui est fait de la situation dramatique de tous ces morts, de tous ces accidents graves qui entraînent des handicaps à vie.

L’ASPAS demande au gouvernement d’assumer ses responsabilités envers le monde de la chasse en réorganisant comme il se doit son établissement public, en le retirant des mains du lobby de la chasse, et en adoptant des réglementations permettant d’encadrer la sécurité liée à la chasse. L’intégration de l’ONCFS dans la future Agence Française de la Biodiversité pourrait être une réponse à cet état de fait.

Dernier articles de presse

09.05.2022

Le 15 Mai, Journée Mondiale des Blaireaux

COMMUNIQUÉ – Pour améliorer les connaissances sur le blaireau et alerter sur la cruauté de la chasse par déterrage, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) consacre une Journée Mondiale à ces petits mammifères injustement persécutés en France. Avec le soutien de nombreuses associations partenaires, des animations sont proposées partout à travers le pays, […]

02.05.2022

Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Communiqué de l’ASPAS, FERUS, Pays de l’Ours-ADET, Comité Écologique Ariégeois, Nature en Occitanie, FIEP, SNPN, Animal Cross. Le Conseil d’Etat vient de censurer l’arrêté ministériel de 2020 autorisant l’effarouchement renforcé des ours dans les Pyrénées. Celui de 2019 a déjà été censuré, et tout laisse penser que celui de 2021 le sera également dans quelques mois. […]

05.04.2022

Cerfs sika échappés : c’est déjà arrivé !

Depuis quelques jours, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) est la cible de critiques alarmistes qui laisseraient entendre qu’elle serait responsable de la disparition prochaine du cerf élaphe dans le Vercors… En cause, l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, un ancien enclos de chasse que l’ASPAS est en train de transformer en Réserve de […]

21.11.2021

Un ours tué ? Cherchez le chasseur…

! MISE À JOUR DU 25 NOVEMBRE 2021 ! L’OURSE A-T-ELLE ÉTÉ ABATTUE DANS UNE RÉSERVE ?! Selon nos informations, le chasseur auteur des coups de feu mortels sur l’ourse samedi dernier était posté 200 mètres à l’intérieur de la Réserve domaniale du Mont Valier, une zone naturelle grande de 9037 hectares “protégée” depuis 1937, […]

29.07.2021

Tirs de nuits de renards dans l’Oise : des arrêtés illégaux retirés face à la pression de nos associations

Le vendredi 23 juillet 2021, à la suite d’un recours gracieux déposé par AVES France et soutenu par l’ASPAS, la préfecture de l’Oise s’est résignée, dans l’urgence, à publier un arrêté de retrait des arrêtés préfectoraux illégaux autorisant des lieutenants de louveterie à réguler le renard.