Nouveau cadeau gouvernemental aux chasseurs : L’ASPAS en appelle au Conseil d’État

Nouveau cadeau gouvernemental aux chasseurs : L’ASPAS en appelle au Conseil d’État

Le 21 janvier le Journal officiel publiait les arrêtés de clôture de la chasse pour les oiseaux migrateurs : la chasse de plusieurs espèces est prolongée, comme le demandait les dirigeants de la chasse française.

Cette décision place une nouvelle fois la France hors la loi. En effet, notre pays a ratifié en 1979 la Directive Oiseaux, directive européenne pour la conservation des oiseaux. Ce texte, entre autres mesures, précise que la chasse des oiseaux ne peut se dérouler en période de reproduction et pendant leur migration vers leur site de reproduction. Ce qu’autorisent pourtant ces arrêtés ministériels.

L’ASPAS a déposé un recours contre ces textes illégaux hier au Conseil d’État en demandant que soit mise en place la procédure dite de référé, afin que ce recours puisse être examiné au plus vite. Le canard col vert a déjà débuté, comme d’autres espèces, sa période de reproduction sous les plombs des chasseurs.

Le MEEDDAT qui se targuait il y a quelques mois d’être arrivé à un accord historique entre chasseurs et protecteurs de la nature, montre là son mépris de nos structures et du peu de cas qu’il fait de la préservation de la faune sauvage. La biodiversité, si souvent déclamée dans les discours de nos dirigeants a été une nouvelle fois sacrifiée pour de sombres manœuvres politiques à quelques mois des élections européennes.

Cette affaire fait suite à la scandaleuse loi chasse, portée par le sénateur Poniatowski et adoptée par l’Assemblée Nationale en décembre dernier.

L’après Grenelle de l’Environnement a un goût de plus en plus amer.

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]