Nouveau cadeau gouvernemental aux chasseurs : L’ASPAS en appelle au Conseil d’État

Nouveau cadeau gouvernemental aux chasseurs : L’ASPAS en appelle au Conseil d’État

Le 21 janvier le Journal officiel publiait les arrêtés de clôture de la chasse pour les oiseaux migrateurs : la chasse de plusieurs espèces est prolongée, comme le demandait les dirigeants de la chasse française.

Cette décision place une nouvelle fois la France hors la loi. En effet, notre pays a ratifié en 1979 la Directive Oiseaux, directive européenne pour la conservation des oiseaux. Ce texte, entre autres mesures, précise que la chasse des oiseaux ne peut se dérouler en période de reproduction et pendant leur migration vers leur site de reproduction. Ce qu’autorisent pourtant ces arrêtés ministériels.

L’ASPAS a déposé un recours contre ces textes illégaux hier au Conseil d’État en demandant que soit mise en place la procédure dite de référé, afin que ce recours puisse être examiné au plus vite. Le canard col vert a déjà débuté, comme d’autres espèces, sa période de reproduction sous les plombs des chasseurs.

Le MEEDDAT qui se targuait il y a quelques mois d’être arrivé à un accord historique entre chasseurs et protecteurs de la nature, montre là son mépris de nos structures et du peu de cas qu’il fait de la préservation de la faune sauvage. La biodiversité, si souvent déclamée dans les discours de nos dirigeants a été une nouvelle fois sacrifiée pour de sombres manœuvres politiques à quelques mois des élections européennes.

Cette affaire fait suite à la scandaleuse loi chasse, portée par le sénateur Poniatowski et adoptée par l’Assemblée Nationale en décembre dernier.

L’après Grenelle de l’Environnement a un goût de plus en plus amer.

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]