Le loup mange des mouflons : les chasseurs crient au scandale !

Le loup mange des mouflons : les chasseurs crient au scandale !

“La Montagne” du lundi 29 avril 2019

Le 29 avril dernier, La Montagne faisait sa « une » sur le traumatisme des éleveurs de moutons domestiques qui redoutent de nouvelles attaques cette saison dans les montagnes du Cantal. Et pour stigmatiser encore un peu plus Canis lupus, le journal d’accorder un encadré au « soutien inconditionnel des chasseurs aux agriculteurs » face à ces attaques.

Pourtant, les chasseurs n’en ont que faire des moutons, leur problème est tout autre : c’est que le loup mangerait « leur gibier » ! Et leur aurait privé de la moitié des « prélèvements » de mouflons prévus dans leur plan de chasse pour la saison 2017-2018. Et Jean-Pierre Picard, président de la fédération du Cantal de déclarer que « lorsque les décisions légales seront prises, le monde de la chasse pourra participer à la régulation de l’animal… »

Le loup est une espèce protégée en France et les ongulés sauvages (chevreuils, chamois, cerfs, sangliers, mouflons) que les chasseurs tuent pour de distraire sont ses proies naturelles que lui tue pour se nourrir. Plus il y a d’ongulés sauvages, moins il y aura de brebis croquées. Pour l’ASPAS, les « décisions légales » seraient donc plutôt de réduire la chasse de ces espèces, tout en encourageant les mesures de protection des troupeaux de moutons domestiques.

Maintenant que les loups sont là, il s’agit d’accepter la cohabitation, et de tout faire pour qu’un équilibre naturel soit trouvé.

Le loup, symbole et richesse de la faune sauvage

Depuis de nombreuses années, l’ASPAS mène une campagne de sensibilisation et de protection du loup en France.

Nos actions en faveur du loup

 

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]