La FNSEA manifeste CONTRE la santé publique, et met le feu !

La FNSEA manifeste CONTRE la santé publique, et met le feu !

feu-110Afin de s’opposer à une mesure sanitaire visant à limiter l’épandage des pesticides à proximité de certains établissements publics, des agriculteurs de Franche-Comté ont détérioré la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) à Besançon. L’ Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) condamne fermement de telles exactions.

À l’appel de la Fédération Nationale des Syndicats et des Exploitants Agricoles (FNSEA), des agriculteurs ont manifesté dans plusieurs villes de l’hexagone.
Photo3275La Fédération Régionale des Syndicats et des Exploitants Agricoles (FRSEA) de Franche-Comté avait appelé à un rassemblement devant la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) à Besançon. Rapidement, la manifestation a dégénéré, des papiers et différents matériaux ont été brûlés devant une entrée de la DREAL, endommageant partiellement le bâtiment qui a dû être évacué.

Nous apprenons que le directeur régional de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Franche-Comté souhaite porter plainte. L’ASPAS encourage vigoureusement ce recours devant les tribunaux. De tels comportements violents de la part de syndicats agricoles, bien que coutumiers, sont absolument inadmissibles dans un pays démocratique.

Les responsables de ces syndicats se croient protégés par une immunité qu’il convient de dénoncer. Nous rappelons que ces manifestations avaient pour objet de faire renoncer à une mesure légitime de protection de la santé des citoyens, incluse à la loi agricole par un amendement visant à interdire l’épandage de pesticides à moins de 200 mètres de certains types d’établissements publics (écoles, crèches, maisons de retraite, etc.).

L’ASPAS demande aux pouvoirs publics de prendre des mesures exemplaires à l’encontre des auteurs de ces actes et de ceux qui les ont organisés.

Dernier articles de presse

21.06.2024

L’extrême droite, une menace pour le Vivant

Depuis plus de 40 ans, l’ASPAS se bat sans relâche pour faire reconnaître les droits des animaux sauvages et défendre l’expression de la nature dans toute sa diversité, toutes ses spécificités. Fière de son indépendance financière et politique, qui lui garantit une totale liberté d’action et de ton, l’ASPAS ne peut aujourd’hui rester silencieuse face […]

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]