La chasse, un fléau de plus en plus préoccupant

La chasse, un fléau de plus en plus préoccupant

Lundi 7 octobre 2019, France 2 a diffusé dans son journal de 20h un reportage à charge contre les sangliers, accusés d’être “un fléau de plus en plus important”.

Images “stupéfiantes” de sangliers se baignant au milieu des touristes sur la Côte d’Azur, fouillant dans les poubelles d’un pavillon à Draguignan, mettant bas dans un jardin privé… le montage insiste sur l’aspect “indésirable” de ces animaux accusés de proliférer et de causer des dégâts partout où ils vont.

Si les journalistes ont timidement évoqué la responsabilité des chasseurs dans cette prolifération (avec 3 secondes consacrées à l’agrainage), l’accusation est vite balayée par le témoignage du président de la Fédération de Chasse de l’Oise, qui explique que “l’explosion des populations” est due aux hivers moins rigoureux, et au fait que les sangliers se réfugient de plus en plus dans les zones urbanisées…

Or il faut savoir que depuis les années 70, pour compenser la disparition du “petit gibier”, tout a été mis en œuvre par le monde de la chasse pour que le sanglier, espèce autrefois rare, prolifère dans un but récréatif.

Reste que dans ce reportage on ne trouve :

  • Pas un mot sur le fait que depuis les années 70, tout a été mis en œuvre par le monde de la chasse pour que le sanglier, espèce autrefois rare, prolifère dans un seul but récréatif (lire ici)
  • Pas un mot sur l’hybridation avec les cochons domestiques, et des “cochongliers” qui se reproduisent plus régulièrement que les sangliers pure race
  • Pas un mot sur les élevages de sangliers et les relâchers dans la nature
  • Pas un mot sur les milliers de sangliers importés de l’étranger pour les élevages, les parcs et enclos de chasse privés
  • Pas un mot sur le business juteux des chasseurs effectué sur le dos des sangliers
  • Pas un mot sur les évènements les plus récents (deux élevages clandestins de sangliers démantelés en Normandie et dans l’Oise)
  • Pas un mot sur les nombreux accidents et abus de chasse, pendant les battues aux sangliers (accidents sur des humains ou des animaux de compagnie, intrusion des chasseurs dans les jardins et maisons, balles perdues dans les portes, les vitres, les véhicules…)
  • Pas un mot sur la crise de la peste porcine en Belgique, dont l’enquête a révélé la responsabilité des chasseurs.
  • Pas un mot sur la demande des chasseurs de prolonger la chasse d’un mois partout en France, jusqu’au 31 mars ! (consultation publique en cours)

Bref, un reportage qui ne donne qu’une image partielle et partiale du “problème” sanglier, et qui stigmatise les “bêtes noires” alors que la crise actuelle s’explique surtout et avant tout par les pratiques scandaleuses et souvent opaques du monde de la chasse !

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]