Jouer de la musique pour éloigner les sangliers : délit d’entrave à la chasse ?

Jouer de la musique pour éloigner les sangliers : délit d’entrave à la chasse ?

Lors de l’examen du projet de loi sur la création de l’Office français de la biodiversité, les 11 et 12 avril 2019, les sénateurs sous influence du lobby chasse ont jugé bon de faire une avalanche de cadeaux aux chasseurs. Sanctuarisation des chasses traditionnelles, prolongation des périodes de chasse des oiseaux migrateurs… des mesures dont on se demande bien quel rapport elles ont avec la protection de la biodiversité !

La mesure choc qui a le plus fait réagir et qui scandalise le plus les Français (très majoritairement opposés à la chasse, rappelons-le), est le nouveau délit d’entrave à la chasse, qui prévoit jusqu’à un an d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende ! Une mesure qui semble directement adressée aux militants anti-chasse à courre du collectif AVA, qui ne cherchent pourtant, de manière pacifique, qu’à documenter le loisir barbare des veneurs, directement sur le terrain…

… et qui agite d’autres associations qui ont elles aussi choisi l’action de terrain pour se faire entendre, comme ces 4 militants alsaciens du Vegan Bastard Krew, convoqués récemment par la justice parce qu’ils ont tenté, le 15 décembre 2018, d’empêcher la tenue d’une battue aux sangliers en jouant de la musique en pleine forêt. Qu’ils soient rassurés (pour ce coup-ci) : la loi n’est pas votée, et même si elle l’était demain, elle ne pourrait s’appliquer de façon rétroactive. Cependant, l’adoption de cet amendement particulièrement grave pour les libertés individuelles soulève beaucoup d’interrogations pour l’avenir ; sur l’usage partagé de la nature, le sentiment de toute puissance des chasseurs… et surtout l’interprétation au cas par cas des actes considérés comme de véritables “délits d’obstruction à la chasse”…

> Lire l’article de France Bleu, du 15 avril 2019 : “Bas-Rhin : des militants anti-chasse convoqués par la justice pour avoir joué de la musique pendant une battue

 

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]