La Haute-Savoie veut autoriser le tir d’été des chevreuils… “dans un but éducatif et pédagogique” !!

La Haute-Savoie veut autoriser le tir d’été des chevreuils… “dans un but éducatif et pédagogique” !!

“CONSIDÉRANT qu’il y a lieu de permettre le tir d’été du chevreuil dans quelques sociétés de chasse de la Haute-Savoie dans un but éducatif et pédagogique”.… la préfecture soumet à la consultation du public un projet d’arrêté pour cet été ! Un massacre qui aurait lieu du 1er juillet au 7 septembre 2019.

Donnez votre avis avant le 29 avril !

Les préfectures n’ont paradoxalement pas à se justifier lorsqu’il s’agit d’autoriser la chasse hors-saison, contrairement aux battues administratives. Voilà qui renforce d’autant plus  l’absurdité d’un tel arrêté, dans un département très fréquenté l’été, par des randonneurs et autres adeptes d’activités en plein air.

N’hésitez pas à donner votre avis pour dénoncer l’absurdité d’une telle décision, la consultation publique est ouverte jusqu’au 29 avril inclus.
Les avis doivent être envoyés à l’adresse : ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr 

Quelques arguments pour étayer vos messages :

  • Les tirs d’été exercent une pression cynégétique insoutenable pour les chevreuils et les sangliers, qui n’ont que très peu de répit sur toute l’année
  • Les tirs d’été vont inévitablement perturber d’autres espèces dont la chasse n’est pas encore ouverte, ou encore des espèces protégées, et alors que les jeunes ne sont pas encore sevrés.
  • Dès lors que des tirs d’été du chevreuil ou du sanglier sont autorisés, le renard pourra être chassé dans les mêmes conditions que ces espèces. De telles autorisations permettent aux chasseurs de tirer le renard avant l’ouverture de la chasse alors que cette espèce subit déjà trop de persécutions : chasse à courre jusqu’à fin mars, déterrage et piégeage toute l’année.
  • Les tirs d’été augmentent lourdement et de manière inacceptable les risques d’accidents de chasse impliquant des non-chasseurs, d’autant plus dans un département très fréquenté en saison estivale par les touristes, randonneurs et autres adeptes de sports d’extérieur. Ces derniers n’ont que très peu de mois dans l’année pour se promener en pleine nature sans être inquiétés.
  • Une telle décision est inéquitable et va à l’encontre de tout impératif de sécurité publique dont le préfet est pourtant le garant !

Chaque année, dans de nombreux départements, des chasses similaires sont autorisées par arrêté préfectoral… Nous faisons de notre mieux pour les dénoncer au maximum et sensibiliser la population, mais nous ne pouvons pas tout suivre malheureusement : n’hésitez pas à vous renseigner pour votre département, et inspirez-vous des arguments listés dans cette page du site : aspas-nature.org/agir/consultations-publiques/

Dernières actualités

13.09.2022

100 000 signatures pour les blaireaux, c’est fait !

Le 11 septembre 2022, moins de 6 mois après sa mise en ligne et à la veille de l’ouverture générale de la chasse (tout un symbole !), la pétition « Pour l’interdiction du déterrage des blaireaux » déposée par l’ASPAS sur le site du Sénat a atteint et largement dépassé les 100 000 signatures requises pour que les […]

12.09.2022

Exigeons l’interdiction de la chasse à la marmotte en France !

Dans une tribune, l’ASPAS et de nombreuses autres organisations de protection animale et de l’environnement demandent l’interdiction de la chasse à la marmotte en France. Ce texte est d’abord paru sur lemonde.fr samedi 10 septembre 2022. Cela peut paraître incroyable mais aujourd’hui, en France, on continue de chasser la marmotte. Dans une dizaine de départements français, ce […]

08.09.2022

Chasse : des accidents en hausse en 2022 !

Le 1er septembre, l’OFB a enfin dévoilé le bilan officiel du nombre d’accidents provoqués par le loisir de la chasse au cours de la saison 2021-2022. Avec 8 morts et 90 blessés par arme à feu, le nombre de victimes recensées a augmenté de 10% en comparaison avec la saison 2020-2021. À quelques jours de […]

31.08.2022

Chasse : les lâchers de faisans font disparaître les reptiles

Une étude belge* révèle l’impact désastreux des lâchers massifs de faisans pour la chasse sur plusieurs espèces de reptiles, notamment le lézard vivipard et l’orvet fragile. Chaque année, en France, des millions de faisans de Colchide (espèce originaire d’Asie) sont élevés puis relâchés dans la nature, pour le seul loisir de la chasse**. C’est généralement […]

30.08.2022

Sécheresse, incendies : moins de chasse = moins de casse, M. le Ministre !

Après son appel “La faune a besoin d’eau, pas de fusils !” lancé le 12 août dernier, l’ASPAS enfonce le clou en cette rentrée en s’adressant solennellement à Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, pour lui demander de prendre des mesures fortes en faveur de la faune sauvage mise à très rude épreuve cet […]