Les Français comme les Pyrénéens attendent des lâchers d’ourses en Béarn ! Un nouveau sondage le confirme

Les Français comme les Pyrénéens attendent des lâchers d’ourses en Béarn ! Un nouveau sondage le confirme

Quatorze associations environnementales ont choisi l’avant-veille de la journée mondiale de la vie sauvage instituée par l’ONU pour rendre public un nouveau sondage confirmant le soutien massif des Français comme des Pyrénéens à la protection de l’ours en France et au lâcher de deux femelles en Béarn où il ne reste plus que deux mâles.
Ce sondage, représentatif de la population française et des Pyrénées Occidentales (1), réalisé par l’IFOP la semaine dernière, est particulièrement clair :

  • 84% des Français soutiennent le maintien d’une population d’ours dans les Pyrénées (soit une progression notable de + 8% par rapport au sondage précédent de 2008). Le soutien reste massif dans les Pyrénées occidentales avec 76 % d’avis favorables (78 % en Pyrénées-Atlantiques et 70 % en Hautes-Pyrénées).
  • 73 % des habitants des Pyrénées Occidentales sont favorables à des lâchers de femelles en Béarn
  • 76 % en Pyrénées-Atlantiques
  • 66 % en Hautes-Pyrénées

La conclusion s’impose : La protection de l’ours est un des sujets les plus consensuels, en France comme dans les Pyrénées !

Le lâcher de deux ourses en Pyrénées Occidentales dès ce printemps est capital. Il s’agit d’une mesure conservatoire urgente et impérative qui permettrait d’éviter la disparition imminente de l’espèce à l’Ouest des Pyrénées.

Tout retard nécessiterait une intervention ultérieure beaucoup plus importante. Au vu du sondage, les Français ne comprendraient pas qu’une telle action positive et constructive soit reportée.

Au regard des résultats de ce nouveau sondage, le message envoyé à Nicolas Hulot et Emmanuel Macron, qui ont tous deux soutenu ce projet lors de la campagne présidentielle, est franc et massif.
Leur réponse est attendue dans les jours à venir, avec impatience et attention.

(1) Sondage national réalisé du 21 au 22 Février 2018 auprès d’un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Sondage “Pyrénées-Atlantiques” réalisé du 20 au 24 Février 2018 auprès d’un échantillon de 300 personnes représentatif de la population des Pyrénées-Atlantiques âgée de 18 ans et plus.Sondage “Hautes-Pyrénées” réalisé du 20 au 24 Février 2018 auprès d’un échantillon de 300 personnes représentatif de la population des Hautes-Pyrénées âgée de 18 ans et plus.

Télécharger les sondages :
Les Français et le maintien d’une population d’ours dans les Pyrénées
Les Pyrénéens et la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées occidentales

Dernier articles de presse

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]

01.02.2024

Insécurité liée à la chasse : l’ASPAS et Un jour un chasseur attaquent l’État pour inaction cynégétique

Le gouvernement n’a pas réagi au recours gracieux envoyé le 10 octobre par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) et le collectif Un Jour Un Chasseur. Celui-ci exigeait l’adoption de mesures nationales fortes pour encadrer de manière plus sécuritaire la pratique de la chasse. Au nom des ruraux et de tous les citoyens […]