Décathlon persiste à faire la promo de la chasse !

Décathlon persiste à faire la promo de la chasse !

Aux côtés de 100 sportifs français et d’une dizaine d’ONG de la protection de l’environnement, l’ASPAS a co-signé en février 2019, sur une initiative du naturaliste Pierre Rigaux, une lettre adressée au patron de Décathlon, Michel Aballea, pour lui demander de supprimer les rayons « chasse » de ses magasins. (> à lire ici)

On attend toujours la réponse.

A quelques jours de l’ouverture générale de la nouvelle saison de chasse, Décathlon communique comme à son habitude sur sa nouvelle gamme de produits chasse, et dans plusieurs de ses magasins, des évènements pro-chasse sont organisés, comme par exemple cette journée spéciale le 30 août dans un magasin près de Limoges.

Il est très regrettable que le 1er vendeur d’articles de sports en France considère la chasse, avec ses quelque 30 millions d’animaux tués chaque année, comme un loisir ordinaire au même titre que la course à pied ou la natation.

Tous les sondages sérieux le montrent : la chasse est une activité de plus en plus impopulaire dans notre pays. Persister à vendre des munitions, des couteaux et d’autres instruments de torture à quelques mètres de maillots de bains pour enfants et de chaussures de tennis, c’est pour Décathlon se tirer une balle le pied, et tourner le dos aux évolutions de société !

C’est pourtant le 1er « point clé » de la plaquette de communication de la marque : « On vous observe, on vous écoute ! ». Si Décathlon écoutait vraiment les Français, qui sont de plus en plus nombreux à être au fait des abus de la chasse, de l’impact catastrophique sur nombre d’espèces menacées (tourterelles des bois, grand tétras, alouettes des champs…), et qui continuent à éprouver toujours plus de sentiment d’insécurité face à la chasse lorsqu’ils pratiquent de vrais sports de plein-air (randonnée, VTT…), Décathlon ne vendrait plus d’articles de chasse !

Si Décathlon écoutait vraiment les Français, il verrait aussi que près de 94 000 d’entre-eux ont déjà signé une pétition citoyenne appelant au boycott de leurs magasins, et que ce nombre augmente de jour en jour !

Mais est-ce que Décathlon écoute vraiment les Français ?

 

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]