Deux élevages clandestins de “cochongliers” mis à jour en Normandie

Deux élevages clandestins de “cochongliers” mis à jour en Normandie

L’affaire a été révélée au grand jour le 11 juin 2019 : depuis 3 ans au moins, des chasseurs du département du Calvados entretenaient des élevages illégaux de sangliers croisés avec des cochons domestiques…

Plus grave encore : d’après des témoins, en raison d’une concentration trop importante d’animaux, plusieurs dizaines se seraient échappés des enclos, provoquant l’ire des agriculteurs locaux, et générant une réelle inquiétude sanitaire, au regard du contexte actuel de la peste porcine qui guette à nos frontières. En effet, si aucun cas n’a été pour l’instant officiellement relevé en France, on sait que le foyer d’infection en Belgique est dû à l’importation de sangliers d’Europe de l’Est, or ces « cochongliers » normands n’ont aucune traçabilité…

L’ASPAS déposera plainte pour ces faits, dont s’est saisi le Procureur de la République.

Cette affaire n’est pas une première et révèle toute l’hypocrisie du monde cynégétique, en mettant à mal, une fois de plus, l’image des chasseurs « 1ers écologistes de France ». Si la « fédé » du Calvados s’est bien sûr empressée de dénoncer ces agissements, ce scandale met en lumière la gestion catastrophique du dossier « sanglier » par les chasseurs français depuis des décennies.

Les férus de la gâchette justifient souvent leur rôle de « régulateurs » providentiels par la surpopulation de sangliers en France. Ce qu’ils ont un peu plus de mal à admettre, c’est qu’ils sont largement responsables de ce déséquilibre écologique, et qu’ils font même en sorte de l’entretenir, pour être sûrs d’avoir des cibles vivantes à tirer !

Quant à l’hybridation, commencée dans les années 80, elle est l’une des réalités les plus embarrassantes pour le monde de la chasse. Aujourd’hui les chasseurs sont complètement dépassés par la capacité de reproduction prolifique des « cochongliers » qui n’ont de prédateurs naturels que les loups, les lynx et les ours, dont les populations en France sont… très faibles. Ce qui arrange aussi, bien entendu, les chasseurs.

Deux mois après la révélation de cette affaire, un nouvel article publié dans le journal L’Orne combattante le 2 septembre donne de nouveaux éléments probants sur la présence avérée de “cochongliers” dans la nature, et des agissements suspects de chasseurs locaux en amont des battues administratives. Un agriculteur voisin, toujours confronté à de nombreux dégâts dans ses cultures, accuse ainsi ceux qu’il appelle des “délinquants de la chasse” d’avoir fait fuir les “hybrides” avec une odeur dissuasive, pour mettre en échec les battues…

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]