Chasse : « Fermeture », mais pas fin des bavures !

Chasse : « Fermeture », mais pas fin des bavures !

tir-lunette-110La chasse tue chaque année 30 millions d’animaux, mais aussi des humains (15 cette année). On déplore également des non-chasseurs blessés, des balles qui finissent leur course dans des habitations, des chiens, des chats, des vaches ou encore des chevaux plombés… Malgré la fermeture générale de la chasse au tir, les promeneurs ne sont donc toujours pas à l’abri…

En France, aucune véritable mesure ne garantit la sécurité des non-chasseurs, qui souhaiteraient profiter de la forêt et des chemins de campagne en toute sécurité.

Selon notre bilan provisoire, au cours de cette saison il y aurait eu au moins 7 blessés par tir au cours d’une action de chasse. Des personnes qui pratiquaient une autre activité de pleine nature (randonnée, pêche) ou qui se trouvaient tout bonnement chez elles à jardiner. Un enfant de 5 ans compte parmi ces victimes. Il accompagnait son père en battue et a été blessé à une jambe ! Pourtant le monde cynégétique clame mettre l’accent sur la sécurité, alors que des chasseurs se tuent entre eux, provoquant de terribles drames. Comment expliquer cette augmentation de 50 % des accidents de chasse mortels cette saison, avec 15 morts par tirs, et une moyenne annuelle de 150 accidents de chasse ?

Les chasseur-promeneursmesures les plus élémentaires pour faire cesser ce climat d’insécurité seraient d’imposer des contrôles de la vue et de la santé des pratiquants, des contrôles d’alcoolémie. Et ce serait bien sûr de partager l’espace avec les autres utilisateurs de la nature, qui sont des millions à souhaiter majoritairement une trêve de la chasse le dimanche (Sondage IFOP septembre 2016). Car c’est le dimanche que sont à déplorer plus de la moitié des accidents.

Mais ça n’est pas fini ! En effet, les battues administratives et autres destructions brutales continuent toute l’année. Si la chasse à tir ferme aujourd’hui 28 février, cette clôture ne concerne en fait que certaines espèces de la faune sauvage. Les dits « nuisibles » seront persécutés toute l’année, les blaireaux déterrés dès le mois de mai, les renards ou les chevreuils tirés dès juin et les oiseaux d’eau dès août. Le climat d’insécurité et les nuisances liés à la chasse au tir ne se limitent donc pas à la période d’ouverture et de fermeture « générale ».

Le nombre constant d’accidents de chasse ne suffit pas à faire réagir les pouvoirs publics. Combien faudra-t-il de blessés et de morts pour que la France s’aligne sur les autres pays européens ?

Notre pétition « Pour l’arrêt de la chasse le dimanche » !

L’ASPAS fait également partie d’un collectif pour le dimanche sans chasse qui regroupe plus de 800 organismes d’usagers de la nature.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]