850 renards “détruits” en Seine-Maritime : l’ASPAS saisit la justice !

850 renards “détruits” en Seine-Maritime : l’ASPAS saisit la justice !

850 renards… C’est le nombre maximum de renards que peuvent légalement tuer les lieutenants de louveterie de Seine-Maritime concernés par l’arrêté préfectoral adopté fin février, valable jusqu’à fin mai. Et ce, de jour comme de nuit !

Le 5 février dernier, nous vous invitions à participer à la consultation publique obligatoire organisée dans le cadre de ce projet d’arrêté. En parallèle, notre communiqué de presse a sollicité l’intérêt de plusieurs médias, dont France 3, France Bleu, L’Union ou encore La Dépêche).

Résultat : vous êtes plus de 76% à vous être opposés au texte ! Pas assez, pour la Préfecture, qui a validé le texte sans y changer la moindre virgule… (cliquez ici pour consulter la synthèse des participations).

Non contents d’en rester là, l’ASPAS a donc décidé de mener l’affaire devant les tribunaux, aux côtés de l’association AVES, en saisissant le tribunal administratif de Rouen pour demander la suspension de cet arrêté. Notre recours commun a été déposé le 23 mars 2020.

Un grand merci à vous tous qui avez participé à la consultation publique. Nous avons au moins obtenu la victoire de l’opinion ! Nous vous tiendrons bien sûr informés de la suite des évènements et de la procédure menée par nos avocats*. Heureusement, avec le confinement obligatoire, les activités de chasse et de piégeage sont suspendues en Seine-Maritime, mais nous restons malgré tout vigilants, vu les dérogations qui commencent à fleurir un peu partout en France…

* Si vous souhaitez aider l’ASPAS à financer ses procédures judiciaires, vous pouvez choisir de faire un don en ligne. L’ASPAS est aussi maintenant sur le moteur de recherche Lilo ! Chaque recherche que vous effectuez sur le web vous permet de soutenir une association de votre choix. Pour découvrir le projet de l’ASPAS, c’est ici.

Dernières actualités

01.07.2022

Voilà 40 ans que l’ASPAS protège les ours !

L’ASPAS est depuis toujours engagée dans la protection des ours, comme le sont d’autres associations avec qui nous faisons souvent front commun. Légaliste, l’ASPAS entend défendre scrupuleusement les intérêts de l’ours brun, espèce protégée par la directive Habitats, qui ne peut être soumise à aucune forme de régulation, et dont la population estimée à 70 individus ne serait […]

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]