Chasse du sanglier en mars : l’ASPAS attaque le décret

Chasse du sanglier en mars : l’ASPAS attaque le décret

Malgré notre appel à participer à la consultation publique (notre communiqué a été vu par près de 30 000 personnes), les chasseurs et les agriculteurs se sont aussi fortement mobilisés, et il s’avère que 56% des participants se sont prononcés en faveur de ce projet de décret (lire la synthèse des avis).

On notera l’ironie et l’extrême brièveté de la communication officielle de l’Etat qui, comme s’il tenait toujours compte de l’avis des citoyens, justifie sa décision de la sorte : « Suite à cette consultation du public, il a été décidé de maintenir le projet d’arrêté en l’état »…

C’est tout de suite plus simple, forcément, quand l’opinion publique va dans le sens du gouvernement ! On ne citera pas ici les centaines de textes adoptés sans le consentement des citoyens, rappelons juste au bon souvenir du Ministère de la Transition écologique et solidaire l’un des plus emblématiques : celui renouvelant pour 3 ans la liste des « espèces susceptibles d’occasion des dégâts » en juillet dernier (53 853 participations dont 65 % contre le texte !).

Ces consultations publiques, si elles n’influencent pas ou très peu la décision finale, permettent surtout d’alerter la population sur le pouvoir du lobby chasse en France et sur des prises de décisions qui n’ont souvent pas de légitimité scientifique et écologique.

Pour le décret du 29 janvier 2020 prolongeant la chasse aux sangliers jusqu’au 31 mars, l’ASPAS  a engagé un recours* en annulation devant le conseil d’Etat. Nous avons choisi d’axer notre argumentaire sur celui de la sécurité (risques pour les promeneurs, les sportifs et autres usagers de la nature), sur le risque de dérangement de toute la faune en période de reproduction, ainsi que sur la gestion hasardeuse des chasseurs pour contenir les populations de sangliers.

Nous remercions à nouveau ici tous les participants qui ont bien voulu jouer le jeu de la consultation publique ! Pour être tenus au courant de l’avancée de notre procédure juridique, inscrivez-vous à notre newsletter.

* Si vous souhaitez aider l’ASPAS à financer ses procédures judiciaires, vous pouvez choisir de faire un don en ligne. L’ASPAS est aussi maintenant sur le moteur de recherche Lilo ! Chaque recherche que vous effectuez sur le web vous permet de soutenir une association de votre choix. Pour découvrir le projet de l’ASPAS, c’est ici.

Dernières actualités

01.07.2022

Voilà 40 ans que l’ASPAS protège les ours !

L’ASPAS est depuis toujours engagée dans la protection des ours, comme le sont d’autres associations avec qui nous faisons souvent front commun. Légaliste, l’ASPAS entend défendre scrupuleusement les intérêts de l’ours brun, espèce protégée par la directive Habitats, qui ne peut être soumise à aucune forme de régulation, et dont la population estimée à 70 individus ne serait […]

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]