Chasse du sanglier en mars : l’ASPAS attaque le décret

Chasse du sanglier en mars : l’ASPAS attaque le décret

Malgré notre appel à participer à la consultation publique (notre communiqué a été vu par près de 30 000 personnes), les chasseurs et les agriculteurs se sont aussi fortement mobilisés, et il s’avère que 56% des participants se sont prononcés en faveur de ce projet de décret (lire la synthèse des avis).

On notera l’ironie et l’extrême brièveté de la communication officielle de l’Etat qui, comme s’il tenait toujours compte de l’avis des citoyens, justifie sa décision de la sorte : « Suite à cette consultation du public, il a été décidé de maintenir le projet d’arrêté en l’état »…

C’est tout de suite plus simple, forcément, quand l’opinion publique va dans le sens du gouvernement ! On ne citera pas ici les centaines de textes adoptés sans le consentement des citoyens, rappelons juste au bon souvenir du Ministère de la Transition écologique et solidaire l’un des plus emblématiques : celui renouvelant pour 3 ans la liste des « espèces susceptibles d’occasion des dégâts » en juillet dernier (53 853 participations dont 65 % contre le texte !).

Ces consultations publiques, si elles n’influencent pas ou très peu la décision finale, permettent surtout d’alerter la population sur le pouvoir du lobby chasse en France et sur des prises de décisions qui n’ont souvent pas de légitimité scientifique et écologique.

Pour le décret du 29 janvier 2020 prolongeant la chasse aux sangliers jusqu’au 31 mars, l’ASPAS  a engagé un recours* en annulation devant le conseil d’Etat. Nous avons choisi d’axer notre argumentaire sur celui de la sécurité (risques pour les promeneurs, les sportifs et autres usagers de la nature), sur le risque de dérangement de toute la faune en période de reproduction, ainsi que sur la gestion hasardeuse des chasseurs pour contenir les populations de sangliers.

Nous remercions à nouveau ici tous les participants qui ont bien voulu jouer le jeu de la consultation publique ! Pour être tenus au courant de l’avancée de notre procédure juridique, inscrivez-vous à notre newsletter.

* Si vous souhaitez aider l’ASPAS à financer ses procédures judiciaires, vous pouvez choisir de faire un don en ligne. L’ASPAS est aussi maintenant sur le moteur de recherche Lilo ! Chaque recherche que vous effectuez sur le web vous permet de soutenir une association de votre choix. Pour découvrir le projet de l’ASPAS, c’est ici.

Dernières actualités

18.05.2022

Dites NON aux effarouchements d’ours !

L’ASPAS appelle toutes les personnes favorables à la protection des ours dans les Pyrénées à participer à la consultation publique avant le 19 mai 2022 sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. Contrairement aux années précédentes, cet arrêté sera sans limitation de durée !  Commencez votre texte par : “Je suis contre l’arrêté autorisant […]

09.05.2022

Engagement Animaux 2022 : CAP sur les Législatives !

30 ONG dont l’ASPAS font appel à votre mobilisation pour engager un maximum de candidats aux élections législatives sur 22 mesures prioritaires pour les animaux. Découvrez les actions proposées aux citoyens pour soutenir la campagne Engagement Animaux 2022 ! https://www.youtube.com/watch?v=sZW8GFCZ-Y4 Les 577 députés élus le 19 juin 2022 auront la responsabilité, dans le cadre de leur mandat, d’améliorer la […]

28.04.2022

Macron II : après la chasse aux voix, la voie aux chasseurs

À l’heure où Emmanuel Macron entame son nouveau mandat de Président, ses liens avec le lobby de la chasse posent question.   Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées…  La lettre du président Macron adressée à Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, à quelques jours du premier […]

08.04.2022

Emmanuel Macron : avec vous… les chasseurs !

Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées, retour des chasses traditionnelles, dégâts de cochongliers payés avec les impôts des citoyens… Dans une lettre de séduction adressée le 6 avril 2022 à Willy Schraen, le président de la République candidat à sa réélection retourne à la pêche aux voix des chasseurs […]

05.04.2022

Des cerfs sika en liberté en France, une réalité depuis 40 ans !

Début avril, l’ASPAS a fait l’objet de critiques parfois virulentes de la part de chasseurs, suite à l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, dans le Vercors, un ancien enclos de chasse devenu propriété de l’association. Nous nous sommes expliqués sur la situation dans un article publié le 31 mars (à lire ici). D’une extrême mauvaise foi, ces […]