2,6 milliards de confinés pour quelques tueurs de corvidés…

2,6 milliards de confinés pour quelques tueurs de corvidés…

Alors que l’ASPAS avait dénoncé, le 18 mars dernier, le traitement de faveur accordé aux chasseurs, exemptés de confinement, puis s’était réjouie du revirement du gouvernement logeant tout le monde à la même enseigne (lire ici), il nous a été transmis l’information selon laquelle l’abattage de corneilles noires et de corbeaux freux demeurait toujours possible, jusqu’à nouvel ordre, dans le département du Jura !

Corneille noire (© Pixabay)

L’arrêté adopté le 20 mars (télécharger le PDF), s’il confirme l’interdiction de la chasse au sanglier et les activités de piégeage, précise en revanche les modalités de dérogation pour la « destruction » de ces deux espèces de corvidés : un seul tireur ou piégeur par véhicule et près de 160 exploitations agricoles concernées !

Plutôt que de concentrer ses efforts sur l’urgence sanitaire nationale et la protection de la population contre la propagation du COVID-19, la préfecture du Jura considère l’abattage de ces oiseaux, en pleine période de reproduction, comme une nécessité de première importance… Or de nombreuses méthodes d’effarouchement, permettant d’épargner la vie des oiseaux, existent depuis fort longtemps et ont largement prouvé leur efficacité, contrairement aux abattages… De plus, depuis la parution du dernier rapport de l’IPBES alertant sur un appauvrissement dramatique de la biodiversité mondiale, la sagesse n’est clairement pas à chercher du côté de la la destruction, mais bien la protection de la nature.

Alors que cette période de confinement exceptionnel invite à réfléchir sur les conséquences de nos actes à l’égard de la faune sauvage, le préfet Richard Vignon envoie un très mauvais signal aux Français, dont des dizaines de millions sont actuellement privés d’accès à la nature, en ce qu’ils respectent les consignes nationales de lutte contre la propagation du coronavirus.

L’ASPAS rejoint l’association Crow Life pour demander l’abrogation immédiate de cet arrêté, et demande à M. le Préfet du Jura d’appliquer la loi qui prévaut sur tout le territoire national : pas de chasse ni de piégeage en période de confinement !

 

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]