2,6 milliards de confinés pour quelques tueurs de corvidés…

2,6 milliards de confinés pour quelques tueurs de corvidés…

Alors que l’ASPAS avait dénoncé, le 18 mars dernier, le traitement de faveur accordé aux chasseurs, exemptés de confinement, puis s’était réjouie du revirement du gouvernement logeant tout le monde à la même enseigne (lire ici), il nous a été transmis l’information selon laquelle l’abattage de corneilles noires et de corbeaux freux demeurait toujours possible, jusqu’à nouvel ordre, dans le département du Jura !

Corneille noire (© Pixabay)

L’arrêté adopté le 20 mars (télécharger le PDF), s’il confirme l’interdiction de la chasse au sanglier et les activités de piégeage, précise en revanche les modalités de dérogation pour la « destruction » de ces deux espèces de corvidés : un seul tireur ou piégeur par véhicule et près de 160 exploitations agricoles concernées !

Plutôt que de concentrer ses efforts sur l’urgence sanitaire nationale et la protection de la population contre la propagation du COVID-19, la préfecture du Jura considère l’abattage de ces oiseaux, en pleine période de reproduction, comme une nécessité de première importance… Or de nombreuses méthodes d’effarouchement, permettant d’épargner la vie des oiseaux, existent depuis fort longtemps et ont largement prouvé leur efficacité, contrairement aux abattages… De plus, depuis la parution du dernier rapport de l’IPBES alertant sur un appauvrissement dramatique de la biodiversité mondiale, la sagesse n’est clairement pas à chercher du côté de la la destruction, mais bien la protection de la nature.

Alors que cette période de confinement exceptionnel invite à réfléchir sur les conséquences de nos actes à l’égard de la faune sauvage, le préfet Richard Vignon envoie un très mauvais signal aux Français, dont des dizaines de millions sont actuellement privés d’accès à la nature, en ce qu’ils respectent les consignes nationales de lutte contre la propagation du coronavirus.

L’ASPAS rejoint l’association Crow Life pour demander l’abrogation immédiate de cet arrêté, et demande à M. le Préfet du Jura d’appliquer la loi qui prévaut sur tout le territoire national : pas de chasse ni de piégeage en période de confinement !

 

Dernières actualités

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]

18.05.2022

Dites NON aux effarouchements d’ours !

L’ASPAS appelle toutes les personnes favorables à la protection des ours dans les Pyrénées à participer à la consultation publique avant le 19 mai 2022 sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. Contrairement aux années précédentes, cet arrêté sera sans limitation de durée !  Commencez votre texte par : “Je suis contre l’arrêté autorisant […]