Encore une victime tuée par un chasseur : à quand une réforme ?

Encore une victime tuée par un chasseur : à quand une réforme ?

chasse-ASPASAprès la mort d’enfants de 17 et 13 ans en septembre au cours de parties de chasse, c’est dans son propre jardin samedi, qu’une femme a été abattue. L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) entend stopper ces drames dus au laxisme de l’État ! Il y a 10 jours, l’ASPAS envoyait au Président de la République une demande de réforme efficace de la chasse, avec 22 mesures concrètes. Ce nouvel homicide va-t-il enfin faire réagir les pouvoirs publics ?  

Samedi 14 octobre, un chasseur aveyronnais a tiré au travers d’une haie épaisse, sans identifier sa cible… sur une femme de 69 ans qui se trouvait dans son jardin. L’auteur de ce tir mortel croyait viser un cerf ! Il a sans nul doute enfreint les règles de sécurité les plus élémentaires (tir à l’aveugle vers un jardin).

Ces règles de sécurité devraient être rappelées et imposées aux chasseurs au cours d’une mise à jour régulière et obligatoire des connaissances. Un examen des capacités psychologiques et physiques devrait également conditionner la validation annuelle du permis de chasser (aujourd’hui il est obtenu à vie).

Ce dramatique accident relève une autre de nos 22 propositions à Emmanuel Macron : éviter la chasse autour des habitations. Aujourd’hui, il n’existe pas de règle homogène sur l’ensemble du territoire. La puissance des armes à feu est telle, qu’interdire le tir en direction des habitations à moins de 150 mètres est insuffisant pour assurer la sécurité des personnes. Aussi pour éviter des drames, nous demandons l’interdiction formelle des tirs en direction des habitations/jardins/lieux publics etc. quelle que soit la distance, et l’instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations dans lequel aucun tir ne serait possible. Ce drame ne serait pas survenu si un tel périmètre avait existé. Il est inacceptable que des battues au grand gibier puissent être organisées au beau milieu de zones habitées.

Autre demande essentielle de l’ASPAS, souhaitée par 79 % des Français (Sondage IFOP de septembre 2016), que le dimanche devienne un jour de non-chasse.

Création d’une réglementation nationale sur la sécurité à la chasse ; mise en place d’une infraction « chasse sous l’empire d’un état alcoolique » ; reconnaissance du statut d’être sensible à l’animal sauvage, sont autant de mesures que nous avons également soumises au chef de l’État.

Combien de temps pourra-t-il rester sourd à nos demandes rejointes et soutenues par une immense majorité des citoyens ?

Télécharger la demande au Président de la République

Les pétitions de l’ASPAS :
Pour l’arrêt de la chasse le dimanche
Pour une REFORME majeure et en profondeur DE LA CHASSE

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dernier articles de presse

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]