Pour M. Macron, “il n’y a pas de lobby chasse” !

Pour M. Macron, “il n’y a pas de lobby chasse” !

Pendant plus de 2 heures, le Président Emmanuel Macron a répondu ce vendredi 4 décembre aux questions des journalistes du média BRUT sur de nombreux sujets de société.

Dans la section “écologie”, le sujet de la chasse, de son lobby, et des “millions de chasseurs” ont été abordés pendant quelques minutes (écouter à partir de 1h54).

Morceaux choisis :

“La chasse est une activité qu’il faut encadrer, à laquelle il faut reconnaître sa place, y compris dans la préservation de la biodiversité et la structuration de notre ruralité, et donc j’assume totalement les mesures qui ont été prises.”

“On a fait une réforme du permis (qui était jusque là très injuste : ceux qui avaient le plus d’argent pouvaient chasser entre les différents départements), et à côté de ça on a dit aux aux chasseurs vous devez être responsabilisés.”

“On a enfin réussi à créer l’Office Français de la Biodiversité (…) On a rassemblé les équipes du Ministère de l’Ecologie, celles et ceux qui préservaient la biodiversité, et celles et ceux qui représentaient les chasseurs, c’est-à-dire des personnes qui ne se parlaient pas. On a réussi à mettre en place un système où chaque année il y a un dialogue entre experts, entre toutes ces sensibilités, pour parler des espèces et de la chasse. Et donc permettre de préserver notre biodiversité, pour avoir ce qu’on appelle (pardon pour le jargon) une gestion adaptative des espèces. Je pense que c’est intelligent de faire ça”

48h après le décès du jeune Morgan Keane devant sa maison, tué par un chasseur à Calvigac dans le Lot, il aurait été digne de la part du chef de l’Etat d’avoir une pensée pour sa famille et de remettre en cause l’insécurité liée à la chasse, mais non… La réforme MAJEURE et en PROFONDEUR de la chasse demandée depuis tant d’années par l’ASPAS ne semble pas encore avoir atterri sur la bureau d’un Emmanuel Macron qui, à l’entendre parler de chasseurs “acteurs de la biodiversité”, de “ruralité”, et de “gestion adaptative des espèces” n’a visiblement d’oreilles que pour la Fédération Nationale des Chasseurs, son président Willy Schraen et le lobbyste Thierry Coste…

Quoique ! Il y a UNE phrase qui, si on prend M. Macron au mot, pourrait s’avérer particulièrement révolutionnaire… Lisez bien :

“Les chasseurs, on veut lutter contre les pratiques qui ne sont pas conformes au bien-être animal, on veut réduire les pratiques qui objectivement choquent, et qui ne sont pas conformes au monde dans lequel on vit, et en même temps on veut reconnaître que les chasseurs sont des acteurs de la biodiversité et de la ruralité, ce qui est une réalité.”

Pas conformes au bien-être animal… Voyons voir, cela mettrait donc un terme à (liste non exhaustive) :

  • Le déterrage des renards, blaireaux, ragondins,
  • La chasse à courre (lire notre article),
  • La chasse sur des animaux en captivité (lire notre enquête),
  • Les élevages de gibier (lire notre enquête),
  • La chasse à la glu, aux pantes, à la matole,
  • Aux pièges tuants et non tuants,

 

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]