Le plan loup tourne au massacre, l’ASPAS demande en urgence l’arrêt des tirs

Le plan loup tourne au massacre, l’ASPAS demande en urgence l’arrêt des tirs

Trois louveteaux viennent d’être abattus dans la nuit du 9 au 10 août, sur la commune de Cipières (06) dans le cadre d’une opération de tir de défense renforcée organisée conjointement par la brigade loup de l’ONCFS et la louveterie. 20 jours après l’entrée en vigueur du nouvel arrêté autorisant l’abattage de 40 loups, six loups* ont déjà été tués dans la précipitation, sans qu’on sache si les troupeaux étaient efficacement protégés au moment du tir. Avec des méthodes dont on connaît l’inefficacité et qui aggravent le problème.

loup273Toutes choses dont le gouvernement a déjà été informé et qu’il ne peut ignorer.

Nous comptons sur la remise à plat complète promise par Nicolas Hulot pour septembre, avec application au 1er janvier 2018. Dans l’intervalle nous lui demandons de toute urgence de freiner la tuerie en cours.

La mise à plat du dossier devra être fondée sur des bases factuelles, scientifiques, donc réalistes et non sur des élucubrations germées dans l’inexpérience, et la peur.

3 louveteaux de Cipières + 3 mâles adultes :
Le 24/07/2017 à Cervières (05) par tir de défense renforcé (louvetier)
Le 02/08/2017 à Beaufort (73) par tir de défense renforcé (chasseur)
Le 06/08/2017 à Monetier-les-Bains (05) par tir de défense (louvetier)

Dernier articles de presse

23.11.2023

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

14.11.2023

Avalanche de victoires contre le déterrage de blaireaux : motif retenu par Berne pour rejeter la plainte de 10 ONG…

Pour dénoncer les périodes complémentaires de chasse sous terre autorisées en France à l’encontre des blaireaux, 10 associations de protection des animaux et de la nature* avaient déposé plainte devant le Comité de la Convention de Berne, le 15 mai 2023, à l’occasion de la 2e Journée Mondiale des Blaireaux initiée par l’ASPAS. Après 5 […]

11.10.2023

6 associations déposent un recours contre la chasse à la marmotte et au lièvre variable en Savoie

L’Association Justice Animaux Savoie (AJAS), l’ASPAS, Animal Cross, AVES, FNE Savoie et One Voice déposent un recours contre l’arrêté préfectoral autorisant la chasse de la marmotte et du lièvre variable, animaux emblématiques des Alpes. Ces deux espèces, protégées par la convention de Berne, sont en déclin à cause de la destruction de leur espace de […]

10.10.2023

Recours contre la chasse qui tue (aussi) des humains

Homicides, blessés graves, tirs en direction des maisons, des voitures… Chaque année en France, la chasse génère quantité de drames et pose de graves problèmes d’insécurité chez les 98% de Français qui ne pratiquent pas ce loisir. Face à l’inaction de l’État qui faillit à mieux encadrer et sécuriser ce loisir mortel, l’association ASPAS et […]

03.10.2023

La régulation des espèces “nuisibles” est sans fondement scientifique

À la demande de la LPO et de l’ASPAS, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts indépendants afin de réaliser une synthèse et une analyse des connaissances disponibles dans la littérature scientifique, qui montre l’inefficience des destructions d’Espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) sur la réduction des dommages qui […]