OUTARDE CANEPETIÈRE : Annulation d’autorisations de destruction en 2014 dans les Bouches du Rhône

OUTARDE CANEPETIÈRE : Annulation d’autorisations de destruction en 2014 dans les Bouches du Rhône

Le Tribunal administratif de Marseille annule, dans son jugement n°1405764 du 20 septembre 2017, l’arrêté du Préfet des Bouches-du-Rhône  du 18 juillet 2014 portant autorisation dérogatoire exceptionnelle pour la régulation de la population d’oiseaux de l’espèce Outarde canepetière (tetrax tetrax), en considérant que :

3. Considérant que l’espèce outarde canepetière (tetrax tetrax) figure sur la liste, fixée par l’arrêté du 9 juillet 1999, des espèces de vertébrés protégées menacées d’extinction en France et dont l’aire de répartition excède le territoire d’un département, pour lesquelles les dérogations définies au 4° de l’article L. 411-2 précité sont délivrées, en application de l’article R. 411-8 du code de l’environnement, par le ministre chargé de la protection de la nature ; qu’il ressort des pièces du dossier que l’arrêté en litige a été pris sur le fondement des pouvoirs de réquisition que le préfet tient du 4° de l’article L. 2215-1 du code général des collectivités territoriales, lequel autorise le préfet à prendre, par arrêté motivé, toutes les mesures nécessaires, imposées par l’urgence et proportionnées aux nécessités de la salubrité, de la sûreté et de la tranquillité publiques ;

4. Considérant que les motifs de l’arrêté attaqué précisent que la mesure de régulation est justifiée, d’une part, par le péril grave et imminent que ferait peser l’augmentation de la population d’outardes canepetières sur la sécurité du trafic aérien de l’Aéroport Marseille- Provence, d’autre part par la collision survenue le 8 juillet 2014 entre deux spécimens de cette espèce et un aéronef Airbus A 319, enfin par l’absence d’efficacité des moyens d’effarouchement préalablement mis en place ; que toutefois, en laissant s’écouler un délai de 10 jours entre l’incident du 8 juillet 2014 et l’édiction de l’arrêté attaqué, le préfet ne justifie pas de l’existence d’une situation d’urgence ; que, d’autre part, il n’est pas établi par le préfet que la population d’outardes canepetières sur le site de l’aéroport, estimée à 110 spécimens à l’été 2012, aurait augmenté en 2014, dès lors que le comptage effectué le 17 juillet 2014 fait état d’une population de 87 individus ; qu’enfin le préfet n’établit pas davantage que les délais d’instruction par le ministre de la demande de dérogation définie au 4° de l’article L. 411-2, en particulier ceux nécessaires à la consultation du conseil national de protection de la nature (CNPN), auraient été incompatibles avec l’urgence alléguée de la situation, alors même que le CNPN, saisi par le préfet le 18 juillet 2014, a rendu un avis défavorable aux prélèvements dès le 25 juillet 2014 ; que par suite le préfet ne pouvait, sans méconnaître les dispositions précitées de l’article R. 411-8 du code de l’environnement qui donnent compétence au seul ministre, prendre la mesure contestée sur le fondement des dispositions de l’article L. 2215-1 du code de l’environnement ; qu’il résulte de ce qui précède que la ligue française de protection des oiseaux et autres sont fondées à demander l’annulation de l’arrêté attaqué ;”

Télécharger le jugement

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]