À 11, 13 et 17 ans, ils ont été les victimes d’accidents de chasse

À 11, 13 et 17 ans, ils ont été les victimes d’accidents de chasse

Que faisaient ces enfants au milieu de parties de chasse ? Les accidents de chasse mortels ont augmenté de 80 % l’an dernier. En ce début de saison, le décompte macabre recommence. Que font les pouvoirs publics ? Où sont les responsables de la chasse française ? L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) continue de demander une refonte complète de la réglementation applicable à la chasse en France.

Le 2 septembre en Corse, un jeune homme de 17 ans est mort d’un tir en pleine tête, au cours d’une partie de chasse familiale. Dimanche 17 septembre en Vendée, c’est le grand-père qui tire sur son petit-fils de 13 ans. Lui aussi est atteint à la tête… lui aussi décèdera ! Le même jour, un chasseur et son fils de 11 ans sont blessés par la même balle au cours d’une battue aux sangliers dans le Var. Plus tard dans la journée, c’est un accompagnant qui est blessé dans les Hautes-Alpes.

fusilLa majorité des Français ne se sent pas en sécurité dans la nature en période de chasse.  Comment pourrait-il en être autrement ? Depuis 2003, la pratique de la chasse est possible 7 jours sur 7 ! Pourtant, 8 Français sur 10 souhaitent que le dimanche devienne un jour non chassé (sondage IFOP réalisé à la demande de l’ASPAS et de One-Voice en septembre 2016).

Aucune autre activité de loisir que la chasse ne pose un tel problème de sécurité publique. Dans notre démocratie, il est donc inacceptable qu’autant de pouvoir soit accordé à cette pratique dangereuse qui concerne moins de 2 % de la population.

Avec le soutien de la grande majorité des Français (9 sur 10 sont favorables à une réforme de l’organisation et de la réglementation sur la chasse), l’ASPAS réitère donc auprès du nouveau gouvernement les revendications qu’elle porte depuis des années, et plus particulièrement :

  • La trêve de la chasse le dimanche (plus de la moitié des accidents que nous avons recensés ont lieu le dimanche),
  • Un contrôle de l’état de santé des chasseurs pour obtenir le renouvellement du permis,
  • Une mise en place d’un seuil légal de concentration d’alcool dans le sang et dans l’air expiré au-delà duquel la chasse est interdite, et l’instauration de l’infraction qui en découle,
  • L’instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations (mesure qui n’existe plus depuis 1982 sur la moitié du territoire national),
  • L’établissement d’une réglementation nationale homogène pour encadrer la sécurité liée à la chasse (il n’existe plus aucun texte législatif ou règlementaire en application en France !).

La sécurité des enfants et des amateurs de pleine nature ne peut-être bafouée. L’ASPAS exige des décisions claires et engagées de nos dirigeants !

 La sécurité des enfants et des amateurs de pleine nature ne peut-être bafouée. L’ASPAS exige des décisions claires et engagées de nos dirigeants !

Signer la pétition pour l’arrêt de la chasse le dimanche

 

Dernier articles de presse

23.11.2023

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

14.11.2023

Avalanche de victoires contre le déterrage de blaireaux : motif retenu par Berne pour rejeter la plainte de 10 ONG…

Pour dénoncer les périodes complémentaires de chasse sous terre autorisées en France à l’encontre des blaireaux, 10 associations de protection des animaux et de la nature* avaient déposé plainte devant le Comité de la Convention de Berne, le 15 mai 2023, à l’occasion de la 2e Journée Mondiale des Blaireaux initiée par l’ASPAS. Après 5 […]

11.10.2023

6 associations déposent un recours contre la chasse à la marmotte et au lièvre variable en Savoie

L’Association Justice Animaux Savoie (AJAS), l’ASPAS, Animal Cross, AVES, FNE Savoie et One Voice déposent un recours contre l’arrêté préfectoral autorisant la chasse de la marmotte et du lièvre variable, animaux emblématiques des Alpes. Ces deux espèces, protégées par la convention de Berne, sont en déclin à cause de la destruction de leur espace de […]

10.10.2023

Recours contre la chasse qui tue (aussi) des humains

Homicides, blessés graves, tirs en direction des maisons, des voitures… Chaque année en France, la chasse génère quantité de drames et pose de graves problèmes d’insécurité chez les 98% de Français qui ne pratiquent pas ce loisir. Face à l’inaction de l’État qui faillit à mieux encadrer et sécuriser ce loisir mortel, l’association ASPAS et […]

03.10.2023

La régulation des espèces “nuisibles” est sans fondement scientifique

À la demande de la LPO et de l’ASPAS, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts indépendants afin de réaliser une synthèse et une analyse des connaissances disponibles dans la littérature scientifique, qui montre l’inefficience des destructions d’Espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) sur la réduction des dommages qui […]