Loup : le préfet de l’Hérault évince l’ASPAS des discussions

Loup : le préfet de l’Hérault évince l’ASPAS des discussions

L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), ONG légaliste d’envergure nationale et reconnue d’utilité publique, a été évincée du comité loup de l’Hérault par le nouveau préfet Hugues Moutouh, sans qu’aucune justification ne lui ait été officiellement communiquée.

Loup avec son pelage d’hiver

L’ASPAS, qui est par ailleurs membre du Groupe National Loup* (GNL) participait à ce comité local depuis 2019 par la voix de Christian Perrenot, délégué de l’Hérault.

Nous prenons acte de cette rupture de dialogue, qui en dit long sur le poids du lobby agricole sur les représentants de l’État.

Notre posture, à l’égard du loup, est claire : l’espèce étant strictement protégée au niveau européen, nous veillons à ce que la loi soit respectée en France.

Nous sensibilisons les publics à la biologie de l’animal, ses mœurs, son rôle dans l’écosystème, nous promouvons le dialogue pour améliorer l’acceptation du retour du grand prédateur, et nous apportons des solutions concrètes pour pacifier la cohabitation avec le monde pastoral.

Au-delà de l’éviction de l’ASPAS de ce comité, c’est le sort réservé aux loups qui nous inquiète particulièrement dans ce département. Alors qu’il n’y aurait qu’une poignée d’individus dans l’Hérault (au moins 4 officiellement identifiés), pas moins de 18 (!) arrêtés d’autorisation de tirs sont actuellement en application, dont 13 pour les deux loups repérés sur la plateau du Larzac…

Nous allons continuer à être très vigilants quant aux prochaines décisions émanant de la préfecture, et demanderons une intégration officielle au sein de ce comité départemental.

Contact : presse@aspas-nature.org

* L’ASPAS était d’ailleurs invitée précisément ce 18 janvier par le préfet coordinateur du Plan Loup à un groupe de travail du GNL 

Dernières actualités

18.05.2022

Dites NON aux effarouchements d’ours !

L’ASPAS appelle toutes les personnes favorables à la protection des ours dans les Pyrénées à participer à la consultation publique avant le 19 mai 2022 sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. Contrairement aux années précédentes, cet arrêté sera sans limitation de durée !  Commencez votre texte par : “Je suis contre l’arrêté autorisant […]

09.05.2022

Engagement Animaux 2022 : CAP sur les Législatives !

30 ONG dont l’ASPAS font appel à votre mobilisation pour engager un maximum de candidats aux élections législatives sur 22 mesures prioritaires pour les animaux. Découvrez les actions proposées aux citoyens pour soutenir la campagne Engagement Animaux 2022 ! https://www.youtube.com/watch?v=sZW8GFCZ-Y4 Les 577 députés élus le 19 juin 2022 auront la responsabilité, dans le cadre de leur mandat, d’améliorer la […]

28.04.2022

Macron II : après la chasse aux voix, la voie aux chasseurs

À l’heure où Emmanuel Macron entame son nouveau mandat de Président, ses liens avec le lobby de la chasse posent question.   Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées…  La lettre du président Macron adressée à Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, à quelques jours du premier […]

08.04.2022

Emmanuel Macron : avec vous… les chasseurs !

Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées, retour des chasses traditionnelles, dégâts de cochongliers payés avec les impôts des citoyens… Dans une lettre de séduction adressée le 6 avril 2022 à Willy Schraen, le président de la République candidat à sa réélection retourne à la pêche aux voix des chasseurs […]

05.04.2022

Des cerfs sika en liberté en France, une réalité depuis 40 ans !

Début avril, l’ASPAS a fait l’objet de critiques parfois virulentes de la part de chasseurs, suite à l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, dans le Vercors, un ancien enclos de chasse devenu propriété de l’association. Nous nous sommes expliqués sur la situation dans un article publié le 31 mars (à lire ici). D’une extrême mauvaise foi, ces […]