Loup : le préfet de l’Hérault évince l’ASPAS des discussions

Loup : le préfet de l’Hérault évince l’ASPAS des discussions

L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), ONG légaliste d’envergure nationale et reconnue d’utilité publique, a été évincée du comité loup de l’Hérault par le nouveau préfet Hugues Moutouh, sans qu’aucune justification ne lui ait été officiellement communiquée.

Loup avec son pelage d’hiver

L’ASPAS, qui est par ailleurs membre du Groupe National Loup* (GNL) participait à ce comité local depuis 2019 par la voix de Christian Perrenot, délégué de l’Hérault.

Nous prenons acte de cette rupture de dialogue, qui en dit long sur le poids du lobby agricole sur les représentants de l’État.

Notre posture, à l’égard du loup, est claire : l’espèce étant strictement protégée au niveau européen, nous veillons à ce que la loi soit respectée en France.

Nous sensibilisons les publics à la biologie de l’animal, ses mœurs, son rôle dans l’écosystème, nous promouvons le dialogue pour améliorer l’acceptation du retour du grand prédateur, et nous apportons des solutions concrètes pour pacifier la cohabitation avec le monde pastoral.

Au-delà de l’éviction de l’ASPAS de ce comité, c’est le sort réservé aux loups qui nous inquiète particulièrement dans ce département. Alors qu’il n’y aurait qu’une poignée d’individus dans l’Hérault (au moins 4 officiellement identifiés), pas moins de 18 (!) arrêtés d’autorisation de tirs sont actuellement en application, dont 13 pour les deux loups repérés sur la plateau du Larzac…

Nous allons continuer à être très vigilants quant aux prochaines décisions émanant de la préfecture, et demanderons une intégration officielle au sein de ce comité départemental.

Contact : presse@aspas-nature.org

* L’ASPAS était d’ailleurs invitée précisément ce 18 janvier par le préfet coordinateur du Plan Loup à un groupe de travail du GNL 

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]