Loi Biodiversité : l’ASPAS se félicite de l’apparition de pratiques plus humaines

Loi Biodiversité : l’ASPAS se félicite de l’apparition de pratiques plus humaines

gluL’examen de la loi « Biodiversité » par la Commission Développement Durable de l’Assemblée Nationale du 24 au 26 juin 2014, a permis d’enrichir ce texte de quelques amendements très attendus par le monde de la protection de la nature : 
– reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages,
– interdiction de la chasse à la glu
– instauration d’une période de non-chasse pour les mammifères.

Les amendements présentés par les députés, notamment par Mme Laurence Abeille, et par la rapporteure de la Loi, Geneviève Gaillard, vont enfin permettre à la France de sortir de la situation moyenâgeuse conservée depuis des décennies sur nos relations avec les animaux sauvages.
mes-bleue-glueAinsi, la Commission Développement Durable a retenu le fait que les actes engendrant de la souffrance aux animaux sauvages sont répréhensibles : jusqu’à présent, aucune loi ni réglementation n’encadrait les actes ou pratiques, y compris traditionnelles, malmenant notre faune.
 

La chasse des mammifères serait enfin interrompue pendant la période de reproduction, comme elle l’est pour les oiseaux. L’ASPAS regrette toutefois qu’un sous-amendement en limite les effets pour les espèces prétendument nuisibles et le gibier soumis à plan de chasse. Ainsi le chevreuil est chassé depuis le 1er juin dans de nombreux départements. Le cerf est de plus en plus chassé en période de brame : ce non-sens biologique démontre le peu d’éthique des chasseurs.

La chasse à la glu serait interdite, ce qui respecterait la jurisprudence européenne. L’ASPAS rappelle qu’elle a entrepris un recours auprès de la Commission Européenne à l’encontre de la France qui autorise les chasses traditionnelles dans plusieurs départements, dont la chasse à la glu. Chaque année, plus d’un million d’oiseaux sont tués par ces méthodes violentes et non sélectives ! L’ASPAS souhaite que l’amendement soit élargi à l’ensemble des chasses traditionnelles : lacs, tendelles, lèques et tenderies aux vanneaux et alouettes.

L’ASPAS sera attentive aux débats qui auront lieu à l’Assemblée Nationale et au Sénat, et particulièrement vigilante quant au lobbying exercé par les instances de la chasse. Celui-ci a déjà trop démontré sa toute-puissance, son mépris des lois biologiques et la souffrance animale.

Dernier articles de presse

09.05.2022

Le 15 Mai, Journée Mondiale des Blaireaux

COMMUNIQUÉ – Pour améliorer les connaissances sur le blaireau et alerter sur la cruauté de la chasse par déterrage, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) consacre une Journée Mondiale à ces petits mammifères injustement persécutés en France. Avec le soutien de nombreuses associations partenaires, des animations sont proposées partout à travers le pays, […]

02.05.2022

Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Communiqué de l’ASPAS, FERUS, Pays de l’Ours-ADET, Comité Écologique Ariégeois, Nature en Occitanie, FIEP, SNPN, Animal Cross. Le Conseil d’Etat vient de censurer l’arrêté ministériel de 2020 autorisant l’effarouchement renforcé des ours dans les Pyrénées. Celui de 2019 a déjà été censuré, et tout laisse penser que celui de 2021 le sera également dans quelques mois. […]

05.04.2022

Cerfs sika échappés : c’est déjà arrivé !

Depuis quelques jours, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) est la cible de critiques alarmistes qui laisseraient entendre qu’elle serait responsable de la disparition prochaine du cerf élaphe dans le Vercors… En cause, l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, un ancien enclos de chasse que l’ASPAS est en train de transformer en Réserve de […]

21.11.2021

Un ours tué ? Cherchez le chasseur…

! MISE À JOUR DU 25 NOVEMBRE 2021 ! L’OURSE A-T-ELLE ÉTÉ ABATTUE DANS UNE RÉSERVE ?! Selon nos informations, le chasseur auteur des coups de feu mortels sur l’ourse samedi dernier était posté 200 mètres à l’intérieur de la Réserve domaniale du Mont Valier, une zone naturelle grande de 9037 hectares “protégée” depuis 1937, […]

29.07.2021

Tirs de nuits de renards dans l’Oise : des arrêtés illégaux retirés face à la pression de nos associations

Le vendredi 23 juillet 2021, à la suite d’un recours gracieux déposé par AVES France et soutenu par l’ASPAS, la préfecture de l’Oise s’est résignée, dans l’urgence, à publier un arrêté de retrait des arrêtés préfectoraux illégaux autorisant des lieutenants de louveterie à réguler le renard.