Pour la liberté des cétacés : pétition remise à N. Hulot

Pour la liberté des cétacés : pétition remise à N. Hulot

Lundi 24 avril, un collectif d’associations dont l’ASPAS a remis à Nicolas Hulot les 211.164 signatures de citoyens demandant la fin de la captivé des cétacés. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, et sa conseillère Biodiversité ont reçu l’ASPAS, C’est Assez !, la Fondation Brigitte Bardot, la Fondation Droit Animal Éthique et Sciences, 30 Millions d’Amis et la Fondation Assistance aux Animaux pour discuter de la situation des cétacés en captivité.

Un échange bienveillant et constructif

À cette occasion, nous lui avons remis les 211 164 signatures qui demandent la liberté des cétacés, via l’interdiction de la reproduction des dauphins en captivité et l’interdiction de nouveaux delphinariums en France.

Nous avons pu lui exposer nos demandes et propositions pour la rédaction d’un nouvel arrêté mettant fin à l’exploitation des cétacés dans notre pays.

Pour mémoire, l’arrêté ministériel de mai 2017 de  Ségolène Royal, qui prévoyait de mettre fin à terme, à la captivité des cétacés, avait été annulé en janvier dernier par le Conseil d’État, pour des motifs de procédure irrégulière. (Voir Annulation de l’arrêté delphinarium : les ONG en appellent au ministre Nicolas Hulot.)

Bientôt un nouvel arrêté ?

Nicolas Hulot nous a confirmé son intention de prendre rapidement un nouvel arrêté. Début mai, il a d’ores et déjà convié l’ASPAS et les autres ONG partenaires sur ce sujet, à une nouvelle rencontre en présence des trois grands parcs aquatiques français, afin de confronter nos arguments.

Nous restons mobilisés afin que, dans un avenir proche, les dauphins et les orques cessent d’être exploités en France.

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]