Accidents de chasse : l’Élysée inquiet et très à l’écoute de l’ASPAS

Accidents de chasse : l’Élysée inquiet et très à l’écoute de l’ASPAS

Alors que le monde de la chasse, Fédération nationale et Office national de la chasse et de la faune sauvage (pourtant établissement public) ont tenté de faire croire à une « normalité » du nombre d’accidents de chasse, l’ASPAS qui a dénoncé l’augmentation de 25% des ces accidents de chasse la saison dernière (augmentation de 37% depuis la saison de chasse 2011/2012) a été reçue à l’Élysée pour faire part de ses propositions et de son analyse sur ce dossier.

L’ONCFS a compté 179 accidents contre 143 pour la saison précédente. Le nombre d’accidents mortels augmente lui aussi de façon alarmante : 21 contre 16 pour 2011-2012, 18 en 2010-2011, 19 en 2009-2010. Les non pratiquants sont de plus en plus nombreux a être victimes de ce loisir sans partage : 14% des accidents concernent des non chasseurs (promeneurs, automobilistes, vigneron…) contre 10% pour la saison 2011-2012. Déjà pour la saison précédente, le nombre des accidents de chasse avait augmenté de 12% (131 accidents en 2011-2012).

Aujourd’hui, après une excellente écoute, dont l’ASPAS ne peut que se féliciter, l’association attend maintenant du Président de la République que la France trouve enfin une réelle normalité sur le dossier chasse.

Notre pays est en effet le seul État européen où la chasse est pratiquée tous les jours de la semaine.

L’ASPAS a exposé aujourd’hui ses propositions à la Présidence de la République pour que les revendications qu’elle porte depuis des années soient prises pour encadrer la chasse et les chasseurs, dans le respect de la pratiques des autres activité de pleine nature :

  • pas de chasse le dimanche, comme c’est le cas partout en Europe (plus de la moitié des accidents ont lieu le dimanche),
  • responsabilités pénales des dirigeants des structures cynégétiques,
  • instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations (mesure qui n’existe plus depuis 1982 sur la moitié du territoire national),
  • établissement d’une réglementation nationale pour encadrer la sécurité liée à la chasse (il n’existe plus aucun texte législatif ni réglementaire en fonction en France !). Si cette mesure avait bien été prévue par la loi chasse 2000, jamais son décret n’a été publié,
  •  examen régulier de la vue pour les chasseurs.

L’ASPAS remettra prochainement au Président de la République sa pétition demandant que le dimanche soit jour de non chasse. Plus de 300 000 citoyens se sont associés à l’ASPAS pour que soit mise en place cette simple mesure de bon sens. Bientôt des dimanches sans chasse.

En savoir plus sur la campagne de l’ASPAS

 

Dernier articles de presse

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]

13.02.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

01.02.2024

Insécurité liée à la chasse : l’ASPAS et Un jour un chasseur attaquent l’État pour inaction cynégétique

Le gouvernement n’a pas réagi au recours gracieux envoyé le 10 octobre par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) et le collectif Un Jour Un Chasseur. Celui-ci exigeait l’adoption de mesures nationales fortes pour encadrer de manière plus sécuritaire la pratique de la chasse. Au nom des ruraux et de tous les citoyens […]

31.01.2024

La destruction des “nuisibles” sévèrement critiquée par des scientifiques

Un panel d’experts dénonce l’absence de justification et l’inefficience du massacre annuel de millions d’oiseaux et de mammifères sauvages accusés d’être potentiellement néfastes aux activités humaines. En partenariat avec l’ASPAS et la LPO, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts scientifiques et sociétaux indépendants afin d’émettre un avis sur la […]