L’administration tue tellement de loups qu’elle n’en parle plus !

L’administration tue tellement de loups qu’elle n’en parle plus !

Loup110-04Un loup mâle de 25 kilos a été abattu le 19 novembre dernier à Caussols (Alpes-Maritimes). C’est le quatrième loup officiellement tué dans le département et le 14ème au niveau national en 3 mois seulement. Curieusement, le préfet n’a pas communiqué l’information alors qu’il le fait habituellement, comme l’impose le Plan national loup… Aurait-il des choses à cacher ?Quand c’est flou, il y a un loup : sur le terrain, il ne s’agit plus de protéger les troupeaux, mais bien de chasser le loup où qu’il soit, alors qu’il s’agit d’une espèce protégée. Un seul exemple : le 20 novembre, l’ASPAS, Ferus et One Voice ont gagné juridiquement contre l’État qui avait autorisé l’abattage de 4 loups dans les Alpes-de-Haute-Provence, soi-disant pour protéger les brebis… alors que les troupeaux étaient partis ! Dans le Var, les plafonds officiels sont même officiellement dépassés, avec 4 loups tués au lieu de 3 autorisés !

Loup-0011Sous la pression des éleveurs et des chasseurs, avec la complicité des autorités et des responsables politiques, la chasse aux loups tourne à l’hystérie collective. Tous veulent atteindre ce nombre inexplicable de 36 loups pouvant être abattus cette saison en France. Mais ce nombre est un plafond, un nombre maximal de dérogation à délivrer dans des conditions bien précises, et non un objectif à atteindre à tout prix! Dernière folie en date, le préfet des Alpes-Maritimes vient d’ordonner par 5 arrêtés le tir d’un nombre indéterminé de loups sur un total de 38 communes jusqu’au… 20 janvier, alors que les troupeaux ne seront plus dehors à ce moment ! Estimant ces arrêtés illégaux, l’ASPAS et ses partenaires associatifs les attaquent devant le tribunal administratif de Nice afin d’obtenir leur suspension d’urgence.

Il n’y a plus de respect des lois, plus de protection de notre faune sauvage, plus de raison. Il n’y a plus de respect des Français qui veulent majoritairement des loups dans notre pays, et dont les impôts subventionnent pourtant l’élevage. Les associations citoyennes continuent donc de tenter d’endiguer ce flot de folie avec leurs seuls moyens, en espérant que les médias enquêteront bientôt en toute objectivité sur la situation réelle de la filière ovine et sur les dessous de la chasse aux loups en France. Nous sommes à leur disposition pour cela.

Contacts presse :
Marc GiraudVice-Président de l’ASPAS
Madline Reynauddirectrice de l’ASPAS

Dernier articles de presse

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]

13.02.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

01.02.2024

Insécurité liée à la chasse : l’ASPAS et Un jour un chasseur attaquent l’État pour inaction cynégétique

Le gouvernement n’a pas réagi au recours gracieux envoyé le 10 octobre par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) et le collectif Un Jour Un Chasseur. Celui-ci exigeait l’adoption de mesures nationales fortes pour encadrer de manière plus sécuritaire la pratique de la chasse. Au nom des ruraux et de tous les citoyens […]

31.01.2024

La destruction des “nuisibles” sévèrement critiquée par des scientifiques

Un panel d’experts dénonce l’absence de justification et l’inefficience du massacre annuel de millions d’oiseaux et de mammifères sauvages accusés d’être potentiellement néfastes aux activités humaines. En partenariat avec l’ASPAS et la LPO, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts scientifiques et sociétaux indépendants afin d’émettre un avis sur la […]