“GOUPIL” n°156, le magazine trimestriel de l’ASPAS

“GOUPIL” n°156, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce premier Goupil de l’année 2024, outre un gros dossier central consacré à la chasse et à ses nuisances, vous découvrirez nos dernières actions pour les loups, les ours, les blaireaux, les bouquetins du Bargy, les oiseaux menacés dans les Antilles et bien d’autres espèces encore… Avec, comme d’habitude, vos rubriques juridiques préférées (coin des juristes, résultat devants les tribunaux, etc.). Quant aux Réserves de Vie Sauvage®, vous serez ravis d’apprendre plusieurs bonnes nouvelles, dont l’arrivée spontanée d’une espèce inédite dans la Drôme !

Goupil156-NL.01.24

En 2023, grâce au soutien de ses adhérentes et adhérents, l’ASPAS a pu obtenir pléthore de victoires en justice, protéger de nouveaux espaces, lancer le label Havre de Vie Sauvage®, éditer le Guide Maires et chasse, organiser une 2e Journée mondiale des blaireaux, poursuivre la prise en charge des animaux de l’ancien enclos de chasse dans le Vercors… Et bien d’autres choses encore !   

Forte de ces avancées, l’ASPAS va poursuivre plus déterminée que jamais en 2024 son combat pour les ours, les loups, les blaireaux, les renards et tous ces autres mal-aimés, joyaux inestimables de notre précieuse biodiversité. Jeunesse sensibilisée, nouveaux espaces protégés, futures batailles gagnées… Petit pas par petit pas, avançons vers un monde éveillé qui sache respecter l’ensemble du Vivant, où coexistence rime avec bienveillance. Et science !  

Merci à vous toutes et tous de continuer à nous soutenir et à diffuser nos combats. Plus nous serons unis, mieux nous résisterons aux lobbies ! 

Goupil, c'est quoi ?

Goupil est LE magazine trimestriel incontournable pour découvrir toute l’étendue de nos actions vaillantes et militantes pour la protection de la nature et des animaux sauvages !

Il fait une quarantaine de pages, au format A5, disponible en version papier (recyclé) ou électronique (liseuse PDF).

Tous les 3 mois vous retrouverez : des articles sur nos combats pour la nature, un dossier éditorial de fond (loup, renard, chasse,…), l’actualité de nos actions locales, l’intégralité des résultats juridiques, des conseils de lecture, etc. 

Comment recevoir Goupil ?

Il suffit de devenir adhérent, ou de faire un don à l’ASPAS ! Vous avez le choix entre la version papier et la version électronique.

© Photo d’en-tête : Louis-Marie Préau

Dernières actualités

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]