Forte mobilisation pour protéger les renards du Nord

Forte mobilisation pour protéger les renards du Nord

À l’issue d’un plaidoyer pour le renard, orchestré par des scientifiques* et des représentants des associations lors d’une conférence de presse, plus de 1 500 personnes ont battu le pavé lillois pour dénoncer le massacre programmé des renards par la fédération des chasseurs du Nord et leurs acolytes (piégeurs, déterreurs et lieutenants de louveterie…). Nous demandons qu’enfin les pouvoirs publics reconnaissent le rôle des prédateurs, grands et petits pour les écosystèmes et comme auxiliaires de l’agriculture.

En se nourrissant des micromammifères responsables des dégâts aux cultures, CHAQUE renard fait économiser 2 400 euros par an aux agriculteurs, selon une estimation scientifique de Denis-Richard Blackbourn… et les chasseurs du Nord en tuent environ 7000 par an.


Cette manifestation a été très largement couverte par les médias locaux et nationaux. Le préfet du Nord a refusé de recevoir une délégation à l’issue de la manifestation et prétend que nous n’étions que 750.Une pétition demandant l’interdiction des Ch’tis fox days, regroupant 38 600 signatures, a tout de même était déposée.

Nous attendons maintenant que le ministre de l’Écologie tienne compte de cette belle démonstration de la détermination de nos associations : ASPAS, GON, Fondation Bardot, LPO Nord, LPO Pas de Calais et LPO Nationale, RAC et Association des Naturalistes de la Gohelle, soutenue par l’APIE, One Voice, CVN, Nord Nature, CRAC Europe et les végétariens du Nord…

Merci à tous ceux qui se sont mobilisés à nos côtés.

* Jean-Marie GOURREAU, vétérinaire, spécialiste de l’échinococcose alvéolaire, membre du Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN) et Denis-Richard BLACKBOURN, docteur en écoéthologie à Paris-V et en ethnozoologie au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), attaché au MNHN, auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques sur le renard roux.

La galerie photos de la conférence et de la manifestation

 

Dernières actualités

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]

03.05.2024

Les chasseurs dans la rue pour défendre la barbarie du déterrage !

Ils veulent continuer à déterrer et à massacrer des familles entières de blaireaux, et ils entendent bien le faire savoir : détournant le véritable objet de la Journée mondiale des blaireaux – une grande action de sensibilisation lancée par l’ASPAS en 2022 pour dénoncer, justement, la cruauté de la vénerie sous terre, – la Fédération des […]