Festiwild 2020 : réconcilions l’humain et le sauvage !

Festiwild 2020 : réconcilions l’humain et le sauvage !

Après de nombreux questionnements sur la faisabilité d’une 2e édition, dans un contexte de crise COVID- 19, nous sommes finalement heureux de vous annoncer la tenue de la 2e édition du FESTIWILD, du 25 au 27 septembre 2020 !

Ce festival, qui interroge le rapport de l’homme au sauvage, à la nature, prend encore plus de sens cette année. Pour nous citoyens, ce temps de confinement a souvent été le moment de repenser nos liens au vivant, et d’imaginer le monde de demain ! Que voulons-nous changer ? Que sommes-nous prêts à voir évoluer ? Habitat, confort, habitudes alimentaires, la nature même de nos travails, notre rapport à la nature ? Au cœur d’un écrin naturel (Monastère Sainte-Croix, au sud du Vercors), nous offrons un espace-temps d’écoute des festivaliers, des artistes, des conférenciers. 

Au programme dès le vendredi 25 septembre et jusqu’au dimanche 27 :

  • Inauguration du Festiwild 2020 par son parrain Cyril Dion.
  • Spectacles : Bonobo, Chauve-Souris, Objet Nature, Compost, Hêtres dans la nuit.
  • Projections : Planète méditerranée de Gil Kebaili et Laurent Ballesta, Poumons verts et tapis rouge de Luc Marescot, Marche avec les loups de Jean-Michel Bertrand…
  • Conférences et projections-conférences : L’Europe réensauvagée par Béatrice Kremer-Cochet et Gilbert Cochet, Le sauvage par Baptiste Morizot et Sébastien Blache, La pollution lumineuse par Anthony Turpaud, Ours simplement sauvage de Laurent Joffrion et Vincent Munier, Living with Wildlife, a Namibian Example de Delphine Mathy et Clément Carel, Le clan des cachalots de Stéphane Granzoto, Réconcilier l’homme et la vie sauvage de François Sarano.

Au programme également, des ateliers, une balade contée « Légendaire végétale », une sortie naturaliste « La flore qui fait peur ».

Expositions permanentes, buvette, restauration sur place… Entrées au chapeau et soirées payantes – Programme complet et conditions : www.festiwild.org

NOTA : Le confinement nous ayant empêché de solliciter ou de démarcher de nouveaux partenaires, de nombreux intervenants et artistes ont joué le jeu de l’entraide et de la coopération globale. Ils ne seront rémunérés que si, en fin de FESTIWILD, il reste de quoi les payer. Merci à eux !

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]