Festiwild 2020 : réconcilions l’humain et le sauvage !

Festiwild 2020 : réconcilions l’humain et le sauvage !

Après de nombreux questionnements sur la faisabilité d’une 2e édition, dans un contexte de crise COVID- 19, nous sommes finalement heureux de vous annoncer la tenue de la 2e édition du FESTIWILD, du 25 au 27 septembre 2020 !

Ce festival, qui interroge le rapport de l’homme au sauvage, à la nature, prend encore plus de sens cette année. Pour nous citoyens, ce temps de confinement a souvent été le moment de repenser nos liens au vivant, et d’imaginer le monde de demain ! Que voulons-nous changer ? Que sommes-nous prêts à voir évoluer ? Habitat, confort, habitudes alimentaires, la nature même de nos travails, notre rapport à la nature ? Au cœur d’un écrin naturel (Monastère Sainte-Croix, au sud du Vercors), nous offrons un espace-temps d’écoute des festivaliers, des artistes, des conférenciers. 

Au programme dès le vendredi 25 septembre et jusqu’au dimanche 27 :

  • Inauguration du Festiwild 2020 par son parrain Cyril Dion.
  • Spectacles : Bonobo, Chauve-Souris, Objet Nature, Compost, Hêtres dans la nuit.
  • Projections : Planète méditerranée de Gil Kebaili et Laurent Ballesta, Poumons verts et tapis rouge de Luc Marescot, Marche avec les loups de Jean-Michel Bertrand…
  • Conférences et projections-conférences : L’Europe réensauvagée par Béatrice Kremer-Cochet et Gilbert Cochet, Le sauvage par Baptiste Morizot et Sébastien Blache, La pollution lumineuse par Anthony Turpaud, Ours simplement sauvage de Laurent Joffrion et Vincent Munier, Living with Wildlife, a Namibian Example de Delphine Mathy et Clément Carel, Le clan des cachalots de Stéphane Granzoto, Réconcilier l’homme et la vie sauvage de François Sarano.

Au programme également, des ateliers, une balade contée « Légendaire végétale », une sortie naturaliste « La flore qui fait peur ».

Expositions permanentes, buvette, restauration sur place… Entrées au chapeau et soirées payantes – Programme complet et conditions : www.festiwild.org

NOTA : Le confinement nous ayant empêché de solliciter ou de démarcher de nouveaux partenaires, de nombreux intervenants et artistes ont joué le jeu de l’entraide et de la coopération globale. Ils ne seront rémunérés que si, en fin de FESTIWILD, il reste de quoi les payer. Merci à eux !

Dernières actualités

14.06.2024

Pour « L’agriculteur normand », la voiture est « un prédateur du blaireau »…

Humour de très mauvais goût ou incitation implicite au braconnage ?… Relayant la frustration des chasseurs de l’Eure, privés de déterrage de blaireaux ce printemps suite à une récente victoire en justice des associations, le journal L’Agriculteur normand peut sembler encourager à demi-mot, dans un article daté du 12 juin 2024, la destruction de ces […]

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]