Exprimez-vous contre le projet d’arrêté faisant du loup une espèce chassable

Exprimez-vous contre le projet d’arrêté faisant du loup une espèce chassable

loup110CJLa Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie consulte le public sur un projet d’arrêté qui permettrait aux chasseurs d’abattre des loups à l’occasion de leur loisir. Deux précédents projets d’arrêtés ont fixé à 36 le nombre de loups pouvant être abattus cette saison, et intégré 6 nouveaux départements dans lesquels les destructions de loups seront facilitées (20 départements au total).

Le présent projet va encore plus loin et permet aux chasseurs de chasser le loup à l’occasion de leur battues ou chasses individuelles au grand gibier. Cet arrêté entend légaliser cette pratique mise en œuvre par les préfets cet automne, pourtant sanctionnée par le juge administratif à 14 reprises…

Le projet d’arrêté est consultable ICI.
Vous pouvez participer directement sur le site en cliquant ICI 
(formulaire à remplir en bas de la page)

ATTENTION : la consultation est ouverte jusqu’au 11 juillet 2014.

L’ASPAS vous invite vivement à exprimer votre opinion sur ce projet. Vous trouverez ci-après quelques éléments critiques.

Nous sommes fermement opposés à ce projet, notamment pour les raisons suivantes :

  • loup-CJLe loup est classé à l’annexe IV de la directive Habitats. Il est à ce titre strictement protégé. Seules les espèces inscrites à l’annexe V peuvent faire l’objet de mesures de gestion et donc être chassées. Faire du loup une espèce « chassable » est totalement incompatible avec cette directive européenne.
  • Il est inconcevable de laisser aux seuls chasseurs la responsabilité d’une opération de dérogation au statut de stricte protection d’une espèce dont les populations restent fragiles. Depuis le retour du loup, une vingtaine d’individus ont été braconnés par tir, sans bien sûr compter ceux qui n’ont probablement pas été retrouvés. Une telle opération doit impérativement être encadrée par l’État.
  • Le CNPN (Conseil National de la Protection de la Nature), organisme dont la consultation est obligatoire, a émis un avis négatif sur ce projet.
  • Une trentaine des communes concernées par ce projet sont des sites Natura 2000 ainsi désignés en raison de la nécessité de conserver le loup sur ces espaces. Permettre aux chasseurs de tirer le loup sur ces zones spéciales de conservation créées pour sa protection est totalement absurde et contradictoire.

Vous pouvez exprimer votre opinion en adaptant avec vos propres mots l’avis de l’ASPAS, s’il vous convient. Un avis personnalisé aura en effet plus de poids que plusieurs réponses à la consultation reprenant le même modèle, au mot près.

Nous comptons sur votre mobilisation,
merci d’avance pour votre participation.
L’équipe de l’ASPAS
Tout dysfonctionnement du site des consultations publiques n’est pas du fait de l’ASPAS. Nous vous invitons à renouveler ultérieurement votre participation en cas de message d’erreur, de problème de connexion ou de validation.

Dernières actualités

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté

Inscription à la newsletter

X