Éradiquer les renards… Le plan morbide du maire et des chasseurs de l’Île aux Moines (56)

Éradiquer les renards… Le plan morbide du maire et des chasseurs de l’Île aux Moines (56)

L’Île aux Moines, dans le golfe du Morbihan, « envahie par les renards ». C’est le titre d’un article de presse quelque peu loufoque, publié le 14 octobre dans Ouest France, où l’on apprend, entre autres, qu’un poney aurait été attaqué et que « la biodiversité de l’île est menacée ».

Mais difficile de savoir si ce sont bien des renards les coupables, puisqu’un témoignage surréaliste (de chasseur ?) évoque une espèce qui serait croisée avec des chiens ou des loups…

Bref, un drôle de papier qui n’apporte aucune donnée sérieuse à part l’information selon laquelle 22 « renards » ont déjà été « maîtrisés » (entendez tués) par les chasseurs.

22 quadrupèdes sur une île grande de 310 hectares, où vivent à l’année plus de 600 bipèdes autochtones qui peuvent circuler en voiture, auxquels il faut rajouter plusieurs milliers de touristes pendant la saison estivale. En somme une île assez fortement marquée de l’empreinte humaine.

Selon la Mairie (qui n’apporte aucune preuve), ces « renards » auraient été introduits illégalement sur l’île. L’Île aux Moines est la plus grande des îles du Morbihan, et ne se trouve qu’à 450 mètres de distance du continent. Avec une si faible distance, il n’est pas impossible d’imaginer qu’un renard puisse nager jusqu’à l’île. Mais le fait est qu’on n’en sait rien.

Ce qu’il est par contre facile de vérifier, c’est l’existence d’une association de chasse sur l’île, classée dans la rubrique « loisirs adultes » du cahier des activités de la commune entre les boules et la planche à voile.

En faisant une petite recherche sur YouTube « chasse île aux moines » on tombe vite sur la vidéo d’une chasse aux lapins filmée en direct, en 2015. On y voit un chasseur qui taquine son chien avec un cadavre de lapin, un autre qui tire sur un piquet en bois, puis vers la 11e minute, on aperçoit un faisan qui passe au-dessus des arbres. Il y a donc sur l’île au moins des lapins et un faisan… et des chasseurs. Lapins et faisans sont des espèces chassables. Et tout à fait comestibles pour les renards. On ne va pas tirer de conclusions hâtives, mais on peut suspecter que la présence de renards sur l’île gâche sans doute un peu la fête de ces « 1ers écolos insulaires de France », qui ont moins de cibles à tirer s’ils cohabitent avec des prédateurs naturels.

Or, si les renards sont classés espèce SOD* dans le Morbihan, ils sont « protégés » sur les îles du département, pour la simple et bonne raison que sur les îles, il n’y a officiellement… pas de renards. Le maire Philippe Le Bérigot et les chasseurs ont donc demandé une autorisation exceptionnelle auprès de la préfecture pour éradiquer ces visiteurs indésirables. Ce qui laisse quelque peu songeur quant à l’utilité des lois de protection animale en France…

*Espèces SOD : espèces susceptibles d’occasionner des dégâts. Une liste établie tous les 3 ans par le ministère de la Transition écologique.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]