Encore un dirigeant de la chasse condamné

Encore un dirigeant de la chasse condamné

Un responsable pas si responsable

Le président de l’Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) de Marnans (38) vient d’être condamné par le Tribunal Correctionnel de Grenoble pour braconnage. Voici une preuve de comportement inadmissible de la part d’un représentant censé incarner le respect des règles de chasse. L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) ne compte pas en rester là et demande au préfet de l’Isère la dissolution du conseil d’administration de l’ACCA de Marnans afin de fustiger la délinquance cynégétique.

Se moquant des lois françaises ou atteint d’un profond manque de respect envers les autorités -un comble pour ce retraité de la police nationale- M. Jean-Yves Jacquet, président de l’ACCA de Marnans avait été pris en novembre 2008 en flagrant délit de braconnage par les gardes de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Il vient d’être reconnu coupable de chasse à l’aide d’engin ou instrument prohibé (silencieux) à l’aide d’un véhicule, infractions à un arrêté réglementaire relatif à la protection du gibier ou à son repeuplement (chasse après 17h et chasse de la bécasse à la passée),
 
Il a été condamné à 1 000 € d’amende et à la confiscation de son fusil, et à payer des dommages et intérêts : 500 € à l’ASPAS et à la FDC38, 200 € à l’association des bécassiers de France et au Club  national des bécassiers. Malgré l’image déplorable du monde de la chasse véhiculée par ce « responsable », l’ACCA de Marnans n’a pas estimé utile de se porter partie civile ni de destituer son président.
 
C’est pourquoi cette condamnation judiciaire ne pouvait suffire à l’ASPAS, qui marque le désir de mettre les pouvoirs publics face à leurs responsabilités dans un contexte ou la biodiversité est menacée. Un courrier a été adressé au préfet de l’Isère pour que celui-ci ordonne la dissolution du conseil d’administration de l’ACCA de Marnans afin d’éviter que de telles irresponsabilités ne se reproduisent.
 
En attendant, l’ASPAS poursuit avec détermination et en toute indépendance son action juridique et son combat pour faire respecter les lois de protection de la nature. De tels faits, de la part de représentants de la chasse, sont beaucoup plus fréquents qu’on ne le pense, en témoignent les nombreuses actions juridiques régulièrement relayées dans le magazine de l’ASPAS, Goupil.

Dernier articles de presse

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]