Déterrage des blaireaux : des outils pour dire STOP à cette chasse barbare !

Déterrage des blaireaux : des outils pour dire STOP à cette chasse barbare !

Le 15 mai 2019, l’ASPAS avait simulé un déterrage de blaireaux en plein cœur de Paris, place de la République pour dénoncer cette chasse traditionnelle particulièrement cruelle et inutile.

A vous maintenant d’informer sur cette pratique aussi méconnue que barbare : lâcher des chiens pour acculer un blaireau dans son terrier, creuser, l’extirper avec des pinces métalliques et le tuer, est inacceptable en 2020 !

Nous vous proposons plusieurs actions au choix – et vous pouvez bien sûr toutes les choisir !

Des arguments pour demander l’interdiction de la vénerie sous terre

Le déterrage est une chasse-loisir sans aucune justification scientifique, et si sa pratique est toujours légale en France, c’est uniquement pour préserver un soi-disante “tradition”…

Tuberculose bovine, dégâts imputés au blaireau, dérangement de toute la faune… L’ASPAS répond un à un aux arguments fallacieux des chasseurs.

Consulter / diffuser les arguments

 

Une vidéo choc à diffuser en masse !

Cette courte vidéo a été réalisée à l’aide de vraies images qui montrent la réalité de la vénerie sous terre. A diffuser au maximum autour de vous accompagné par exemple de ce texte :

Le déterrage des blaireaux est cruel : des chiens sont lâchés pour acculer un blaireau dans son terrier, puis les chasseurs creusent pour l’extirper et le tuer. Plus d’info et pétition à signer sur www.aspas-nature.org/blaireau #StopDéterrage

Des gifs animés pour sensibiliser en quelques secondes

Deux images animées sont à votre disposition pour être diffusées le plus largement possible. Cliquez sur les images pour les animer, puis faites un clic droit pour les enregistrer :

https://bit.ly/2VGFCoo https://bit.ly/2YBaIzM

Vous pouvez accompagner le partage des images du texte suivant :

Les blaireaux sont des êtres sensibles, joueurs, discrets. Le chasser au fond de son terrier à l’aide d’un chien, puis creuser, l’extirper et le tuer est cruel. Signez la pétition www.aspas-nature.org/blaireau pour y mettre fin ! #StopDéterrage

Affichez-vous en photo avec la pancarte #StopDéterrage !

L’ASPAS met à votre disposition une pancarte #StopDéterrage à télécharger et à imprimer en A4. Prenez-vous en photo avec et publiez votre photo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #StopDéterrage, sans oublier le lien www.aspas-nature.org/blaireau afin d’inviter votre famille et vos contacts à signer la pétition.

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous envoyer votre photo à l’adresse info@aspas-nature.org que nous rajouterons dans notre album spécial sur notre page Facebook.

Télécharger la pancarte (PDF)

Proposez l’exposition “Vive le blaireau !”

Réalisée par l’ASPAS et disponible à la location, l’exposition Vive le blaireau est constituée de 19 panneaux. Elle présente la vie secrète du “petit ours de nos camapgnes”, fait le point sur sa situation, dénonce la pratique du déterrage et les persécutions dont il est victime et donne des conseils d’observation. Recommandez cette exposition à votre maire, votre médiathèque…

Découvrir l’exposition

Diffusez la pétition #StopDéterrage !

Et bien sûr, pour chacun des éléments cités ci-dessus, n’oubliez pas de partager le lien de la pétition pour demander la protection des blaireaux en France : https://www.aspas-nature.org/blaireau

Signez / partagez la pétition

 

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]