Dans le Cantal (aussi), les agriculteurs manquent de renards !

Dans le Cantal (aussi), les agriculteurs manquent de renards !

Il est consternant qu’en 2020, on continue de ne réfléchir qu’en termes de traitements chimiques pour tenter de réparer des déséquilibres naturels, souvent créés par l’homme lui-même…  

Après la Haute-Loire en 2019 (lire ici), l’Aveyron il y a quelques semaines (lire ici), voilà que l’on lit à nouveau dans la presse que des agriculteurs du Cantal se plaignent à leur tour de dégâts de campagnols dans leurs prairies, sans qu’à aucun moment ne soit évoqué le rôle des prédateurs sauvages, en l’occurrence les rapaces, les hermines, les blaireaux… mais surtout les renards ! Un seul renard peut chasser à lui tout seul en moyenne 5 000 campagnols par an

Pourtant, les renards, en France, sont injustement considérés comme nuisibles et à ce titre sont persécutés 12 mois sur 12, que ce soit par le piégeage, le tir, le déterrage ou encore les battues administratives… Résultat : on estime qu’entre 600 000 et 1 million de renards sont tués chaque année en France ! Privant ainsi les paysans d’un allié écologique gratuit et efficace !

C’est assez incroyable que le renard soit à ce point dénigré en France, y compris par les agriculteurs eux-mêmes, dont on apprend dans l’article de France 3 que certains d’entre eux se sont réunis au sein d’un Collectif créé en 2017, nommé « Rat le bol, vivre et travailler dans le Massif Central », où la meilleure idée qu’ils ont eue est celle d’utiliser une charrue pour mettre davantage de poison anti-rongeurs dans le sol… 🙁

Nous n’avons dans l’immédiat pas trouvé comment contacter ce collectif, pour leur faire part de nos arguments en faveur de Goupil, ainsi que tous les prédateurs naturels susceptibles de réduire la prolifération de ces rongeurs : si vous habitez le Cantal, peut-être pouvez-vous nous aider ? Prendre vous-même contact avec ces agriculteurs ? Si vous avez possibilité d’agir à nos côtés, écrivez-nous à actions@aspas-nature.org

 Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…