Consultations publiques : Opposez-vous à la chasse !

Consultations publiques : Opposez-vous à la chasse !

La nouvelle saison de chasse est en préparation ! Déjà, certains préfets soumettent à la consultation du public leurs projets d’arrêtés fixant les conditions d’exercice de ce loisir mortifère.

L’ASPAS vous invite à vérifier si le projet d’arrêté de votre département est en consultation sur le site de votre préfecture
(l’ensemble des sites des préfectures est disponible ICI).

À notre connaissance, sont en cours de consultation les projets d’arrêtés :
de l’Allier (03) jusqu’au 5 mai, des Ardennes (08) jusqu’au 10 mai, de la Meuse (55) jusqu’au 22 mai.

Carré-FB2[1] aspasD’autres peuvent l’être. Nous ferons notre possible pour les relayer localement. Alors n’hésitez pas à aller jeter régulièrement un œil, à nous alerter et évidemment… À Y PARTICIPER  !

  • De manière générale, nous vous invitons à vous opposer à la chasse, loisir causant des millions de victimes animales chaque année en France, et plusieurs morts et blessés parmi les humains.
  • De manière plus ciblée, nous vous suggérons de dénoncer, en fonction de ce que prévoit le projet de votre département :

– la chasse en temps de neige, période de grande vulnérabilité pour les espèces, plus faciles à tracer,
– les tirs d’été (dès le 1er juin), sources de perturbation pour la faune et d’accidents,
– la chasse sous terre et la période complémentaire du blaireau, pratique cruelle, barbare et non sélective,
– la chasse du petit gibier de montagne, comme le tétras-lyre et le lagopède, dont les populations sont dans un état critique,
– la chasse tous les jours de la semaine, et notamment les mercredi, samedi ou dimanche, jours de repos propices aux activités de pleine nature. Demandez au moins un jour hebdomadaire sans chasse !

La faune sauvage et l’ASPAS comptent sur votre mobilisation !

Merci d’avance pour votre participation.

Bandeau-Twitter4 aspas

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dernier articles de presse

09.05.2022

Le 15 Mai, Journée Mondiale des Blaireaux

COMMUNIQUÉ – Pour améliorer les connaissances sur le blaireau et alerter sur la cruauté de la chasse par déterrage, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) consacre une Journée Mondiale à ces petits mammifères injustement persécutés en France. Avec le soutien de nombreuses associations partenaires, des animations sont proposées partout à travers le pays, […]

02.05.2022

Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Communiqué de l’ASPAS, FERUS, Pays de l’Ours-ADET, Comité Écologique Ariégeois, Nature en Occitanie, FIEP, SNPN, Animal Cross. Le Conseil d’Etat vient de censurer l’arrêté ministériel de 2020 autorisant l’effarouchement renforcé des ours dans les Pyrénées. Celui de 2019 a déjà été censuré, et tout laisse penser que celui de 2021 le sera également dans quelques mois. […]

05.04.2022

Cerfs sika échappés : c’est déjà arrivé !

Depuis quelques jours, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) est la cible de critiques alarmistes qui laisseraient entendre qu’elle serait responsable de la disparition prochaine du cerf élaphe dans le Vercors… En cause, l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, un ancien enclos de chasse que l’ASPAS est en train de transformer en Réserve de […]

21.11.2021

Un ours tué ? Cherchez le chasseur…

! MISE À JOUR DU 25 NOVEMBRE 2021 ! L’OURSE A-T-ELLE ÉTÉ ABATTUE DANS UNE RÉSERVE ?! Selon nos informations, le chasseur auteur des coups de feu mortels sur l’ourse samedi dernier était posté 200 mètres à l’intérieur de la Réserve domaniale du Mont Valier, une zone naturelle grande de 9037 hectares “protégée” depuis 1937, […]

29.07.2021

Tirs de nuits de renards dans l’Oise : des arrêtés illégaux retirés face à la pression de nos associations

Le vendredi 23 juillet 2021, à la suite d’un recours gracieux déposé par AVES France et soutenu par l’ASPAS, la préfecture de l’Oise s’est résignée, dans l’urgence, à publier un arrêté de retrait des arrêtés préfectoraux illégaux autorisant des lieutenants de louveterie à réguler le renard.