Chasse au pigeon ramier en Ardèche : les associations interpellent le préfet

Chasse au pigeon ramier en Ardèche : les associations interpellent le préfet

Monsieur le Préfet, vous avez réuni, le 12 octobre 2016, à la demande de la Fédération Départementale des chasseurs de l’Ardèche, la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage pour modifier l’arrêté préfectoral  du 9 juillet 2015 fixant la liste des animaux classés nuisibles dans le département de l’Ardèche jusqu’au 30 juin 2016 et pour étudier le classement nuisible du pigeon ramier dans le département.
La demande présentée par la FDC de l’Ardèche et non par le monde agricole met en avant des
déclarations de dégâts sur des parcelles agricoles.

Le représentant de la LPO et de la FRAPNA a détaillé lors de cette réunion notre position défavorable à un tel classement et a refusé de participer au vote que vous avez demandé. Nous sommes en attente du compte-rendu de cette réunion.

ramier-500Le classement nuisible d’une espèce d’oiseau déjà chassable doit répondre à l’un des trois critères suivants :

– atteinte à la santé et à la sécurité publique,
– atteinte à la protection de la flore et de la faune,
– atteinte aux activités agricoles, forestières et ou aquacoles.

En cas d’atteinte aux activités agricoles, les dégâts doivent être avérés et significatifs et constatés par l’autorité compétente. Des solutions alternatives doivent en outre être mises en place et testées au préalable.

Juridiquement rien ne permet aujourd’hui de classer le pigeon ramier nuisible en Ardèche. Tout
nouvel arrêté est donc susceptible de contestation auprès du Tribunal Administratif.

Nous ne sommes pas dupes. La demande de la FDC de l’Ardèche est une demande politique appuyée par plusieurs élus du département. Vous avez vous-même précisé cela lors de la réunion de la CDCFS du 12 octobre.

Le combat pour faire stopper les chasses dites de printemps (en réalité une violation de la directive européenne « Oiseaux ») en Ardèche a duré du début des années 1980 aux années 2010.

Nous dénonçons l’inscription du pigeon ramier comme nuisible à la seule fin de chasser des oiseaux migrateurs en route pour leur lieu de nidification. Les associations dont la LPO ont gagné devant les tribunaux à de nombreuses reprises. Les heurts ont été violents en particulier sur les cols comme l’Escrinet devenu un symbole français pour la protection de la nature. La situation délétère a duré des années générant des tensions sociales, et des coûts élevés pour la société. Cette affaire est aujourd’hui classée et tout le monde s’en réjouit.

Pour garantir la sécurité publique et la sécurité des salariés et bénévoles de nos associations qui assureront le suivi de la migration du 1er février au 15 mai 2017, il est impératif de ne pas donner suite à la demande de la FDC de l’Ardèche.

Par ailleurs, nous avons déjà alerté la Commission Européenne qui suit cette affaire depuis la plainte qui avait été déposée et instruite par le service juridique de la Commission.

Pour toutes les raisons évoquées précédemment, nous vous demandons, Monsieur le Préfet, de ne pas donner suite à la demande de la FDC de l’Ardèche de classer nuisible le pigeon ramier dans ce département.

Nous sommes à votre disposition pour vous rencontrer et, dans l’attente, nous vous prions de croire,
Monsieur le Préfet, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

Allain BOUGRAIN DUBOURG, Président de la LPO
Madline REYNAUD,  Directrice de l’ASPAS
Denez L’HOSTIS,  Président de FNE
Eric FERAILLE, Président de la FRAPNA

logos-pigeon-ardeche

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]