Ce n’est pas le rose qui sauvera les chasseurs

Ce n’est pas le rose qui sauvera les chasseurs

D’année en année, le nombre de chasseurs en France diminue. Et ce ne sont pas les renards, chevreuils, perdrix rouges ou les tourterelles des bois qui vont s’en plaindre ! Ni les promeneurs et autres sportifs qui veulent pouvoir jouir de la nature sans craindre de se prendre une balle.

Couverture du guide financé par la Région Occitanie

Face à cette hécatombe qui touche toutes les régions de France, le monde de la chasse cherche la parade, sans succès. Après la risible campagne des chasseurs « 1ers écologistes de France », des publicités géantes au bord des routes en Dordogne, la multiplication des interventions de découverte de la chasse dans les écoles, les stages d’été thématiques pour les ados (au domaine du Ciran, par exemple), voilà que les chasseurs s’adressent exclusivement aux femmes avec du rose et des paillettes. Une brochure de douze pages, conçue “avec le soutien financier de la région Occitanie” (présidée par une femme : Carole Delga), est parue début juillet avec comme titre Le guide de la future chasseresse. On n’y voit que des jeunes femmes, souriantes, posant aux côtés de chiens, de cadavres de sangliers, ou même de leurs propres enfants, arme à la main.

De la propagande pro-chasse donc, financée avec de l’argent public (!!), avec pour objectif de convaincre les femmes à prendre l’arc ou le fusil, parce que les femmes ont, selon le guide, « toute leur place dans le monde de la chasse et (qu’) elles ont beaucoup à apporter pour le faire évoluer »…

Le faire évoluer ? Les chasseurs ne sont pas à un paradoxe près. Les chasseresses, qui ne représentent actuellement que 2% des effectifs en France, sont invitées à « pratiquer une activité traditionnelle, conviviale », qui a malgré tout su « s’adapter aux évolutions de la société »… Pour les chasseurs, univers masculin à une écrasante majorité, la seule évolution acceptable serait donc d’accueillir dans leur milieu davantage de (jeunes) femmes.

Non : la véritable évolution de la société c’est le rejet de plus en plus massif de la chasse, une activité sanguinaire d’un autre temps qui génère chaque année souffrance animale, déséquilibres des écosystèmes, pollution dans les sols et morts humaines !

Agissez à nos côtés pour demander une vraie réforme de la chasse. Signez la pétition adressée au Président de la République !

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]