Justice post-mortem pour les blaireaux de l’Indre !

Justice post-mortem pour les blaireaux de l’Indre !

Indre Nature, association amie de l’ASPAS qui agit localement pour la faune sauvage dans ce département de la Région Centre, nous informe que la Cour administrative d’appel de Bordeaux a annulé ce 9 juillet 2019 l’arrêté préfectoral de 2016, qui autorisait une période complémentaire pour la chasse sous terre des blaireaux.

L’ASPAS, qui a lancé ce printemps une vaste campagne de sensibilisation pour alerter sur la cruauté et la barbarie de ce mode de chasse (et sur une population de blaireaux dont on ne connaît pas les effectifs), se réjouit de cette décision de justice qui va dans le bons sens pour la protection de la faune et de la biodiversité, et qui est susceptible de créer une jurisprudence pour la suite, partout en France où des arrêtés similaires sont adoptés par les préfets.

En effet, il ressort du jugement que l’arrêté est litigieux en ce qu’il « ne précise pas les objectifs et le contexte des mesures en particulier les motifs justifiant l’ouverture de périodes complémentaires pour l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau. »

La Cour d’appel relève par ailleurs qu’« aucune indication n’est donnée notamment quant aux populations de blaireaux existant dans le département, quant aux nécessités et pratiques traditionnelles de chasse, ou quant aux prises par déterrage effectuées les années précédentes ». 

Suite à ce verdict, un arrêté autorisant une période complémentaire de déterrage de blaireaux ne devrait plus pouvoir être adopté par simple routine, et sans justification !

Cette bonne nouvelle intervient quelques jours après une autre victoire, concernant l’annulation par la justice de « tirs de destruction supplémentaires » de renards en Saône-et-Loire.

Puissent ces avancées locales et encourageantes essaimer dans d’autres territoires de l’Hexagone !

#STOPdéterrage !

La très grande majorité des Français sont favorables à l’interdiction du déterrage, et 73% n’imaginaient pas que la vénerie sous terre existait encore, selon un sondage IPSOS de 2018 !

> Des outils pour dire STOP à cette chasse barbare !

Demandez aux côtés de l’ASPAS l’interdiction du déterrage du blaireau, une pratique de chasse barbare et incompatible avec la reconnaissance des animaux comme êtres sensibles.

JE SIGNE LA PETITION

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]