Barbara Pompili veut une loi pour interdire la chasse en enclos

Barbara Pompili veut une loi pour interdire la chasse en enclos

Invitée de l’antenne d’Europe 1 mardi 25 mai 2021, la ministre de la Transition écologique s’est dite « choquée » par la pratique de la chasse en enclos, suite à la diffusion deux jours plus tôt de l’enquête Sur le front opaque des chasses en enclos sur France 5. Présentée par le journaliste militant Hugo Clément, l’émission a largement mis en lumière le combat pionnier de l’ASPAS pour mettre fin à ces chasses cruelles.

Carnage derrière le grillage

La chasse sur des animaux maintenus en captivité était en effet une pratique largement méconnue des Français avant que l’ASPAS ne dévoile, en septembre 2019, une enquête en infiltration dans un parc de chasse à sangliers en Nouvelle Aquitaine. Il existe en France plusieurs centaines parcs et enclos de chasse. Cette pratique est critiquable pour des raisons éthiques, écologiques et sanitaires.

D’autres lanceurs d’alerte ont ensuite emboîté le pas à l’ASPAS, notamment le naturaliste Pierre Rigaux, puis l’association One Voice avec d’autres images édifiantes dévoilées au cours du printemps 2021.

Grâce à ces mobilisations, relayées sur les réseaux sociaux et par la presse écrite principalement, le monde politique a commencé à prendre le problème au sérieux, avec plusieurs propositions de loi rédigées par différents députés (Bastien Lachaud pour la LFI, François Cormier-Bouligeon pour la LREM).

Le reportage Sur le Front d’Hugo Clément a permis d’enfoncer le clou : aujourd’hui, c’est la ministre en charge de l’écologie elle-même qui exprime clairement sa volonté de pouvoir légiférer sur cette pratique, déjà interdite en Belgique, mais explique qu’un décret ne suffira pas : une loi doit être votée à l’Assemblée.

On en prend bien note, Madame la Ministre : après les paroles, les actes !

Stop à la chasse en enclos : agissez avec l’ASPAS !

> Signez la pétition
> Sensibilisez autour de vous en partageant notre enquête et notre dépliant PDF
> Lire notre lettre au président des chasseurs Willy Schraen
> Soutenez l’action de l’ASPAS en devenant adhérent ou en faisant un don.

Merci pour votre mobilisation et votre soutien !

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]