8 Français sur 10 réclament le dimanche sans chasse

8 Français sur 10 réclament le dimanche sans chasse

Alors que le gouvernement tarde à faire ses annonces concernant la sécurisation de la chasse (maintenant prévues le 9 janvier), un sondage IFOP réalisé par sept associations de protection de la nature dont l’ASPAS révèle une nouvelle fois que 78% des Français sont favorables à ce que le dimanche devienne un jour sans chasse. Face au nombre d’accidents de chasse, il est temps que le gouvernement prenne des mesures ambitieuses à la hauteur des attentes des Français.

Depuis le mois de septembre, la chasse a fait autant de victimes chez les pratiquants que les non-pratiquants (18 victimes chez les non-chasseurs, dont 1 mort, contre 17 chez les chasseurs, dont 2 morts), et ce malgré une baisse significative du nombre de chasseurs et la parution récente du rapport sénatorial pour mieux sécuriser ce sport… C’est totalement inadmissible !

Devant la multiplication du nombre d’accidents, le gouvernement avait annoncé des mesures fortes et concrètes pour sécuriser la chasse et rassurer les autres usagers de la nature.

Une quinzaine d’associations, représentant plus de 1 million d’adhérents, avait adressé un courrier au Président de la République le 21 novembre pour lui demander deux jours sans chasse dont le dimanche.

Devant l’indifférence de l’exécutif qui n’a pas donné suite, sept associations ont décidé de commander, en décembre 2022, un sondage IFOP afin d’avoir le point de vue de la société française. Réalisé sur un échantillon représentatif de 1 000 personnes, il confirme la nécessité d’établir le dimanche sans chasse afin de garantir un partage apaisé des espaces et des usages, et d’assurer la sécurité et la tranquillité de tous.

Les chiffres sont incontestables :

  • 70% des Français ne se sentent pas en sécurité en période de chasse. Contre 54% seulement en 2009, et 61% en 2016.  Le sentiment d’insécurité par rapport à la chasse progresse nettement.
  • Depuis 5 ans déjà les chiffres sont stables : les ¾ des Français sont inquiets, et notamment les femmes (presque 10 points de plus).
  • Qui plus est, bien loin des clichés, ce sont les habitants des campagnes les plus inquiets (74% contre 67% pour l’agglomération parisienne par exemple).
  • La solution du dimanche non chassé est plébiscitée : Comme en 2021, et ce de manière constante depuis 2016, près de 80% des Français demandent à pouvoir se promener en toute sécurité c’est-à-dire sans chasse le dimanche.

La chasse n’est pas un sport comme les autres, elle présente des risques mortels, y compris pour les non pratiquants. Une très large majorité de nos concitoyens demande logiquement à bénéficier des vacances scolaires, du mercredi et du dimanche sans chasse. Dans un pays qui bat presque tous les records en matière de pression cynégétique, tant sur le nombre de jours ouvrés à la chasse que du nombre d’espèces chassables, nos associations se font le porte-parole de la société : elles demandent une nouvelle fois au Président de la République d’accorder un jour de répit, le dimanche, pour les autres usagers de la nature comme pour la faune.

Le dimanche sans chasse serait une excellente résolution pour ce gouvernement en ce début d’année 2023 !

Contact presse ASPAS : presse@aspas-nature.org / 07 67 36 22 90

Logos APN

© Photo d’en-tête : Richard Holding

Dernier articles de presse

12.01.2023

Mort de Morgan Keane : un verdict au parfum de révolte  

La mort de Morgan Keane, confondu avec un sanglier dans le Lot le 2 décembre 2020, a marqué le début d’une grande offensive citoyenne contre l’insécurité liée à la chasse, initiée par des proches de Morgan réunies au sein du collectif « Un Jour Un Chasseur ». L’ASPAS avait décidé de se porter partie civile […]

09.01.2023

Insécurité à la chasse : chasseurs 1, les autres 0

Alors que 4 Français sur 5 sont favorables au dimanche sans chasse, jour où l’on compte le plus grand nombre d’accidents liés à ce loisir, l’État préfère renforcer les intérêts d’une minorité dangereusement armée : l’appli-gadget permettant de signaler les chasses en cours est non seulement anti-démocratique, elle est aussi à l’avantage des chasseurs qui […]

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]