37 ONG demandent à S. Royal d’interdire le commerce d’ivoire illégal

37 ONG demandent à S. Royal d’interdire le commerce d’ivoire illégal

elephant-110Dans un courrier commun à l’initiative de Robin des Bois, 37 Organisations Non Gouvernementales européennes, africaines, américaines et asiatiques demandent à Mme la Ministre de l’Ecologie d’interdire la vente en France et l’exportation depuis la France d’ivoire brut et débité. Si la France décide d’appliquer ces deux mesures, elle contribuera à enrayer le braconnage des éléphants, la contrebande et la spéculation sur l’ivoire.

Le volume du trafic d’ivoire est 3 fois plus élevé qu’en 1998. En Asie et notamment en Chine, la demande des classes moyennes et riches augmente. Elle est insatiable.  

En Afrique et en Asie, 35.000 à 40.000 éléphants sont braconnés chaque année. La population d’éléphants en Afrique a diminué d’environ 70% entre 1985 et 2010. Le cycle de reproduction des éléphants est exceptionnellement long. La gestation dure 21 à 23 mois. Sauf exception, elle est suivie d’une seule naissance. La période d’allaitement est d’au moins 3 ans. L’intervalle entre les naissances est de 4 à 10 ans. Les éléphants braconnés sont de plus en plus jeunes. L’avenir des éléphants est menacé à court terme. Certains misent sur leur disparition et spéculent sur l’ivoire comme d’autres spéculent sur l’or et les diamants. 

African_Bush_Elephant-M.KarimL’Europe et la France ont une part de responsabilité dans l’augmentation du trafic. Les ventes aux enchères d’ivoire « post colonial » se multiplient dans les salles des ventes et sur des sites internet. Les défenses d’éléphant sont qualifiées d’ivoire « pré-convention » par les vendeurs et les commissaires priseurs. Les ivoires pré-convention sont censés avoir été acquis avant 1976 et l’entrée en vigueur des règles de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). L’authenticité des documents d’origine est sujette à caution.

Le trafic illicite d’ivoire est pour l’essentiel contrôlé par des réseaux criminels qui usent de la corruption, de la violence et de documents falsifiés ou détournés. Le commerce « légal » français d’ivoire s’inscrit dans ce contexte. En France, les DREAL (Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) ont compétence pour délivrer les Certificats Intra Communautaires autorisant la commercialisation de l’ivoire mais les agents de la DREAL ont des tâches plus urgentes que de vérifier l’authenticité d’archives familiales disant que les ivoires ont été honnêtement acquis avant 1976 ; il y a un risque que des défenses provenant d’animaux braconnés obtiennent des certificats et soient ainsi blanchies. Des certificats émis par les autorités françaises pour des défenses légales peuvent être détournés et réutilisés pour commercialiser des défenses illégales. Il a d’ores et déjà été déploré la circulation de faux certificats français.

La France et l’Europe ne peuvent plus prendre le risque d’alimenter un supposé commerce légal de l’ivoire qui sur les lieux de vente en Asie facilite l’écoulement de l’ivoire illégal et entraîne l’extension du braconnage des éléphants.

Voir le courrier adressé à la ministre de l’Écologie.

Les signataires :

Amboseli Trust for Elephant, Dr. Cynthia Moss, Kenya, Animal Defenders International, Jan Creamer, Royaume-Uni, ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), Marc Giraud, France, Animal Welfare Institute, DJ Schubert, Etats-Unis d’Amérique, Awely, Des animaux et des hommes, Renaud Fulconis, France, Born Free Foundation, Adam Roberts, Royaume-Uni, Born Free USA, Adam Roberts, Etats-Unis d’Amérique, Eastern Caribbean Coalition for Environmental Awareness (ECCEA), Lesley Sutty, Martinique, Ecologie sans frontière, Franck Laval, France, EIA (Environmental Investigation Agency), Mary Rice, Royaume-Uni, ElephantVoices, Dr. Joyce Poole and Petter Granli, Norvège / USA, Fondation Brigitte Bardot, Christophe Marie, France, Fondation Franz Weber, Vera Weber, Suisse, Gallmann Memorial Foundation, Kenya, Hong Kong for Elephants, Alex Hofford, Hong Kong, Humane Society International, Teresa Telecky, Etats-Unis d’Amérique, IFAW (International Fund for Animal Welfare), Céline Sissler-Bienvenu, France, International Animal Rescue, Max Farrugia, Malte, L214, Brigitte Gothiere, France, Ligue pour la Protection des Oiseaux, Allain Bougrain-Dubourg, France, Lilongwe Wildlife Trust, Katherine Stansfield, Malawi, Mille Traces, Jean-Marie Ouary, France, OSCAP (Outraged South African Citizens Against Rhino Poaching), Allison Thomson, Afrique du Sud, Pan African Wildlife Conservation Network, Pat Awori, Kenya, Performing Animal Welfare Society, Ed Stewart, Etats-Unis d’Amérique, Planète Tigre, Frédéric Geffroy, France, Prowildlife, Daniela Freyer, Allemagne, Robin des Bois, Charlotte Nithart, France, Save The Elephants, Dr. Iain Douglas-Hamilton, Royaume-Uni / Kenya, Shark Research Institute, Princeton, New Jersey USA, Sharkprotect e.V., Jupp Kerckerinck, Allemagne, SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature), Jean Untermaier, France, SSN (Species Survival Network), Will Travers, WildAid, Peter Knights, Etats-Unis d’Amérique, Wildlife Friends International, Edwin Wiek, Pays-Bas, Wildlife Friends Foundation Thailand, Edwin Wiek,Thaïlande, 30 Millions d’Amis, Jean-François Legueulle, France

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]