3 mars, Journée Mondiale de la Vie Sauvage, l’ASPAS à la fête !

3 mars, Journée Mondiale de la Vie Sauvage, l’ASPAS à la fête !

L’ONU a décidé une « Journée Mondiale de la Vie Sauvage » tous les 3 mars afin de communiquer sur l’urgence de protéger la nature et les animaux. L’ASPAS, qui travaille à leur défense depuis plus de trente ans, fête un excellent bilan : quelque 500 000 animaux sauvés, et des espaces naturels reconnus au niveau international. Champagne bio !

Exigeante, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) inscrit quotidiennement son action dans le cadre international préconisé et unanimement reconnu par les 193 membres de l’Assemblée de l’Organisation des Nations Unies.

Depuis plus de trente ans, l’ASPAS se bat sur le terrain et obtient des résultats concrets. Grâce à ses victoires juridiques contre la réglementation archaïque sur les « nuisibles », elle a permis de sauver plus de 500 000 renards, martres, putois ou geais des chênes. Elle continue à se battre contre la violence des pièges tuants, qui suppriment aveuglément des animaux domestiques et des espèces menacées (chats, chiens, hérissons, genettes…), contre des modes de chasse barbares (pièges à glu, matoles, collets, vènerie sous terre), et pour la protection des espèces en danger (grand tétras, tétras lyre, canard chipeau…).

Pragmatique, l’ASPAS a fait l’acquisition de grandes surfaces de milieux naturels qui sont entièrement rendues à la vie sauvage, sans intervention humaine (ni chasse, ni exploitation forestière ou agricole), contrairement aux parcs nationaux et aux réserves naturelles. Ces acquisitions ont été financées uniquement par les dons et legs des adhérents et l’aide de fondations privées, sans un seul centime de subvention publique. Le premier de ces sites, sur le massif du Grand Barry (Drôme) a été labélisé « Réserve de Vie Sauvage ». Un label créé et déposé par l’ASPAS répondant aux exigences les plus élevées de l’UICN International*. Reconnue internationalement, cette Réserve de Vie Sauvage a intégré il y a un mois le
réseau international de « Rewilding Europe ». Il en est le premier site français. D’autres réserves de l’ASPAS suivront en Bretagne, en Vallée du Rhône, etc.

Militante, totalement indépendante financièrement, l’ASPAS, agit concrètement sur le terrain et s’inscrit réellement dans les critères des politiques internationales. Loin des discours et des vœux pieux, sans reconnaissance d’un État français bien piètre en écologie, l’ASPAS se bat pour la vie sauvage. Et gagne du terrain.

*Catégorie 1b : zone de nature sauvage, consacré à la protection des ressources sauvages

En savoir plus sur le Conservatoire ESPACE de l’ASPAS

 

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]