Déchets de pêche : même morts, ils tuent encore !

Déchets de pêche : même morts, ils tuent encore !

corneille-pendueChaque année, des milliers d’oiseaux, de poissons et de mammifères meurent en souffrant, à cause de déchets de pêche traînant dans la nature : hameçons coincés dans l’œil ou l’estomac, fils piégeant les pattes ou serrant le cou, intoxication par les plombs… Ces horreurs peuvent être évitées par des comportements plus responsables, expliqués dans un dépliant destiné aux pêcheurs.

À l’occasion de l’ouverture de la pêche pour les rivières de première catégorie 1* le 8 mars prochain, l’ASPAS avertit les pêcheurs et les professionnels de la pêche sur ces déchets qui jonchent les abords des cours d’eau.

Des oiseaux se retrouvent enchevêtrés dans des fils de pêche laissés au fond de l’eau ou dans les arbres. Ligotés aux pattes ou aux ailes, ils en restent prisonniers. Ne pouvant plus se nourrir, épuisés, ils se noient ou s’accrochent finissent pendus. Des hameçons restent coincés dans la bouche ou viennent perforer l’œsophage ou l’estomac des animaux, qui lentement meurent de faim. Tous ces déchets représentent potentiellement des pièges mortels pour des milliers d’espèces. De même, les bouteilles en verre abandonnées sont des véritables pièges, notamment pour les micromammifères qui y entrent, ne peuvent plus se retourner et meurent de stress, de froid, de faim…

sterneEn partenariat avec Sea Shepherd France, l’ASPAS informe tous les acteurs et usagers des zones humides face à ces accidents, qui peuvent être évités. Des conseils pour limiter l’impact des déchets de la pêche sur la biodiversité sont disponibles sur un dépliant gratuit mis à disposition auprès des fédérations et des professionnels de la pêche qui en auront fait la demande. Des posters sont également disponibles gratuitement afin de sensibiliser les adhérents et clients à la bonne conduite à tenir vis-à-vis de la faune sauvage et de la nature.

* Cours d’eau où le peuplement piscicole dominant est constitué de salmonidés (truites, saumons, ombles…).

Télécharger le dépliant : Déchets de pêche : même morts, ils tuent encore !
En savoir plus sur cette campagne de l’ASPAS

montage

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]