NUISIBLES : le Conseil d’État annule le classement de certaines espèces dans 16 départements

NUISIBLES : le Conseil d’État annule le classement de certaines espèces dans 16 départements

Martre-110En 2012, l’ASPAS a saisi le Conseil d’État pour contester la décision de la Ministre de l’Écologie qui classait certaines espèces « nuisibles ». La victoire de ce recours a bénéficié aux fouines, martres, belettes, corneilles noires, pies bavardes, étourneaux sansonnets et geais des chênes, dans une vingtaine de départements.

(voir la décision du Conseil d’État du 30 juillet 2014 ICI). 

Depuis plus de vingt ans, l’ASPAS mène ce combat pour la réhabilitation des « nuisibles ». Elle a remporté de nombreuses victoires en attaquant, souvent seule, parfois accompagnée, des centaines d’arrêtés préfectoraux qui établissaient chaque année ces tristes listes. Aujourd’hui, elle a pu compter sur la mobilisation d’autres associations* qui ont également contesté la décision de la « Ministre de la chasse » réformant la réglementation applicable aux « nuisibles » (voir le résultat par département et association ICI).

Pie-F.CahezSi la notion même de « nuisible » doit impérativement disparaître, c’est avant tout le traitement réservé à ces espèces qui doit évoluer. L’interdiction des pièges tuants, l’abolition du déterrage, la reconnaissance du rôle que jouent ces espèces dans les équilibres biologiques, ou l’élaboration de rapports pacifiques entre nature et activités humaines, sont autant de combats que l’ASPAS continuera de mener, en alertant et en sensibilisant le public au triste sort réservé à ces mal-aimés.

*LPO, FNE, Humanité et Biodiversité, FRANE et SNPN ont également contesté la décision de la « Ministre de la chasse ».

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]