Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, à consulter en ligne ou à commander en version papier.

Le domaine de la chasse rassemble un grand nombre d’acteurs. La surveillance et la police spéciale de la chasse sont encadrées par le ministère par ailleurs chargé de l’écologie, et le préfet est compétent au niveau départemental pour fixer les règles locales de chasse, et notamment pour fixer les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse. Mais la carence de l’État et de ses représentants en matière de protection de la biodiversité et de sécurité pour les non chasseurs conduit tout un chacun à se saisir de la question et à intervenir à son niveau.

Face aux carences de l'État, le maire a un rôle à jouer

Les nombreux accidents et incidents liés à la chasse chaque année en France conduisent toujours plus d’habitants et de promeneurs à demander à leur maire d’intervenir. Les maires ont à ce titre un rôle important à jouer dans la régulation de la chasse sur leur territoire, et ils sont de plus en plus nombreux à mettre en place des actions dans ce domaine.

Si le maire n’a pas le pouvoir de réglementer l’exercice de la chasse à proprement parler, il dispose d’un pouvoir général de police afin d’assurer l’ordre public, dont les composantes sont la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Ainsi, le maire, mais aussi tout élu membre du conseil municipal, peut jouer un rôle ou avoir une influence en ce qui concerne l’exploitation de la chasse sur les biens communaux, l’organisation de battues de destruction ou encore la sécurité publique sur le territoire communal.

À ces titres, il est amené à prendre des décisions ayant un impact sur l’exercice de la chasse, et dispose, pour ce faire, de plusieurs leviers afin de restreindre voire d’interdire la pratique de la chasse sur le territoire de leur commune.

Le guide “Maires et chasse” de l’ASPAS souhaite accompagner les maires dans leurs prises de décisions quant à la pratique de la chasse sur leur commune respective, en clarifiant certains aspects de la réglementation, et en proposant des mesures à la disposition des maires pour limiter la pratique de la chasse sur leur commune et ainsi favoriser à la fois sécurité et biodiversité.

> Rendez-vous sur le site juridique de l’ASPAS pour consulter la version web du guide, chapitre par chapitre

Contact presse : presse@aspas-nature.org

Dernier articles de presse

21.06.2024

L’extrême droite, une menace pour le Vivant

Depuis plus de 40 ans, l’ASPAS se bat sans relâche pour faire reconnaître les droits des animaux sauvages et défendre l’expression de la nature dans toute sa diversité, toutes ses spécificités. Fière de son indépendance financière et politique, qui lui garantit une totale liberté d’action et de ton, l’ASPAS ne peut aujourd’hui rester silencieuse face […]

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]