Les français disent non à la destruction de 6 loups supplémentaires

Les français disent non à la destruction de 6 loups supplémentaires

loup-cjoulot110A l’issue de la consultation publique ouverte du 11 février au 4 mars 2016 sur le site du Ministère en charge de l’écologie force est de constater que l’écrasante majorité des personnes exprimées s’oppose au projet de destruction de 6 loups supplémentaires après les 36 déjà tués.

Plus de 90% des 6153 contributeurs, soit 5563, disent non au projet de la Ministre Ségolène Royal

Si certains témoignages se révèlent très affectifs, comme pour les personnes qui se disent favorables, un nombre non négligeable d’entre eux développe des arguments de fond.

Avoir donné la possibilité aux chasseurs d’abattre les loups lors des battues est une grave erreur

Les risques d’atteinte au bon état de conservation d’une espèce pourtant protégée sont soulignés.

Loup-S.MontagnonLe projet d’arrêté visant à détruire 6 loups supplémentaires avait déjà reçu un avis défavorable à une très large majorité (18 contre, 7 pour et 2 abstentions) de la part des experts du Conseil national de protection de la nature le 9 février dernier.

La précédente consultation publique avait mobilisé également plus de 6000 internautes. Parmi les nombreux commentaires relevés dans cette nouvelle consultation, certains d’entre eux s’étonnent de ce que ce genre de consultation ne semble servir à rien puisque déjà plus de 90% des français s’étaient exprimés contre le précédent arrêté sans que l’Etat n’en ait tenu compte.

Connaissant l’attachement de Madame la Ministre Ségolène Royal à la démocratie participative, nos associations espèrent qu’elle voudra bien tenir compte de l’avis des citoyens, comme de celui des experts. Ayant noté avec intérêt l’entrée au gouvernement de Madame Barbara Pompili comme Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité, nos associations naturalistes ainsi que la communauté scientifique attendent des signaux forts dans ce domaine dans les mois qui viennent.

Si, contre toute attente, l’État devait à nouveau passer outre, nos associations attaqueraient ce nouvel arrêté devant les juridictions compétentes.

logos-divers-assos

Dernier articles de presse

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]

27.09.2022

Pétition contre le déterrage au Sénat : nous demandons neutralité et transparence !

Communiqué de presse du 27 septembre 2022 Le 21 septembre, le Sénat a pris acte du succès de la pétition « Pour l’interdiction du déterrage des blaireaux » déposée par l’ASPAS en mars dernier signée par 104 745 citoyens et soutenue par de nombreuses associations. La balle est maintenant dans le camp de la Commission des affaires […]