Les français disent non à la destruction de 6 loups supplémentaires

Les français disent non à la destruction de 6 loups supplémentaires

loup-cjoulot110A l’issue de la consultation publique ouverte du 11 février au 4 mars 2016 sur le site du Ministère en charge de l’écologie force est de constater que l’écrasante majorité des personnes exprimées s’oppose au projet de destruction de 6 loups supplémentaires après les 36 déjà tués.

Plus de 90% des 6153 contributeurs, soit 5563, disent non au projet de la Ministre Ségolène Royal

Si certains témoignages se révèlent très affectifs, comme pour les personnes qui se disent favorables, un nombre non négligeable d’entre eux développe des arguments de fond.

Avoir donné la possibilité aux chasseurs d’abattre les loups lors des battues est une grave erreur

Les risques d’atteinte au bon état de conservation d’une espèce pourtant protégée sont soulignés.

Loup-S.MontagnonLe projet d’arrêté visant à détruire 6 loups supplémentaires avait déjà reçu un avis défavorable à une très large majorité (18 contre, 7 pour et 2 abstentions) de la part des experts du Conseil national de protection de la nature le 9 février dernier.

La précédente consultation publique avait mobilisé également plus de 6000 internautes. Parmi les nombreux commentaires relevés dans cette nouvelle consultation, certains d’entre eux s’étonnent de ce que ce genre de consultation ne semble servir à rien puisque déjà plus de 90% des français s’étaient exprimés contre le précédent arrêté sans que l’Etat n’en ait tenu compte.

Connaissant l’attachement de Madame la Ministre Ségolène Royal à la démocratie participative, nos associations espèrent qu’elle voudra bien tenir compte de l’avis des citoyens, comme de celui des experts. Ayant noté avec intérêt l’entrée au gouvernement de Madame Barbara Pompili comme Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité, nos associations naturalistes ainsi que la communauté scientifique attendent des signaux forts dans ce domaine dans les mois qui viennent.

Si, contre toute attente, l’État devait à nouveau passer outre, nos associations attaqueraient ce nouvel arrêté devant les juridictions compétentes.

logos-divers-assos

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]